Deux cents sans-papiers manifestent aux abords du cabinet de Théo Francken

08/01/15 à 14:07 - Mise à jour à 14:07

Source: Belga

Environ 200 sans-papiers ont manifesté jeudi à Bruxelles aux abords du cabinet du secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Théo Francken.

Deux cents sans-papiers manifestent aux abords du cabinet de Théo Francken

Theo Francken, secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration. © Belga

L'action était à l'initiative du Front des Migrants, qui regroupe cinq associations de sans-papiers ou défendant leurs droits. Une délégation devrait être reçue au cabinet dans le courant de l'après-midi.

"La Voix des Sans-Papiers demande la régularisation des 200 personnes qu'elle représente. Les Afghans et les sans-papiers dont les dossiers ont été refusés lors de la campagne de régularisation de 2009, ont la même revendication", a indiqué Oscar Flores, porte-parole du Front des Migrants.

"Le groupe Ebola revendique quant à lui un moratoire sur les expulsions vers la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia le temps que l'épidémie soit endiguée. Le Kids Parlement demande de son côté que soit pris en compte l'intérêt supérieur de l'enfant dans les demandes de régularisation", a-t-il ajouté. Plus tôt dans la journée, une soixantaine de membres du groupe Ebola ont manifesté devant le Conseil du Contentieux des étrangers (CCE) avant de rejoindre le Front des Migrants.

Le groupe Ebola entendait soutenir un sans-papier libérien convoqué ce jeudi au CCE. "Il a été débouté de sa demande d'asile car le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) estime qu'un retour dans son pays d'origine comporte un risque hypothétique et non réel par rapport à l'épidémie Ebola. Or, le risque est bien réel et les familles continuent de mourir", a estimé Alexis Andries, porte-parole de l'asbl Pigment.

En savoir plus sur:

Nos partenaires