Deux cents actions prévues pour le bicentenaire de l'Université de Liège

04/09/17 à 15:48 - Mise à jour à 15:49

Source: Belga

(Belga) Le recteur de l'Université de Liège, Albert Corhay, présentera le 7 septembre, au cours d'un conseil d'administration extraordinaire, le plan stratégique qu'il a souhaité mettre en ?uvre à l'occasion du bicentenaire de l'Université de Liège. Des moyens financiers seront dégagés pour mener différents projets, a-t-il indiqué.

"Quelque 200 actions ont été définies autour de douze axes. Au CA, on décidera des moyens à disposition pour atteindre les objectifs face à de grands défis comme la citoyenneté, la santé, le numérique... Une étude prospective a été lancée afin de déterminer ce que sera l'université de demain", souligne le recteur de l'Université de Liège. En cette année de bicentenaire, celle-ci se dote aussi d'une nouvelle identité visuelle à travers un nouveau logo qui intègre des triangles colorés représentant "la diversité et l'imbrication d'ensembles formant un tout" et qui affirme le lien avec la ville de Liège où elle est implantée. "Au niveau des étudiants qui s'inscrivent pour la première fois, 90% proviennent de la province de Liège", relève par ailleurs le recteur de l'ULiège. Le changement d'identité visuelle s'accompagne d'un nouvel acronyme (ULiège à la place de ULg) et d'un nouveau site Internet (www.uliege.be) qui sera mis en ligne le 25 septembre prochain, jour de la rentrée académique qui marquera le 200e anniversaire de l'Université. L'évènement phare sera, le 23 septembre, l'ouverture de l'exposition "J'aurai 20 ans en 2030" à la gare de Liège-Guillemins. Parmi les projets du plan stratégique, on peut citer la création d'une newsroom au sein de l'ancienne Grand'Poste afin de plonger les étudiants en communication dans des conditions réelles ainsi qu'un centre de simulation virtuelle au Val Benoît. Ce plan intègre également des mesures d'économie qui consistent à poursuivre la démarche de remplacer trois personnes qui partent par deux, y compris pour le personnel scientifique. "Si on récupère des ressources, on peut les affecter là où cela s'avère nécessaire", conclut le recteur de l'ULiège. (Belga)

Nos partenaires