Deux candidats briguent la succession de Didier Viviers comme recteur de l'ULB

22/04/16 à 18:55 - Mise à jour à 18:55

Source: Belga

(Belga) L'Université libre de Bruxelles (ULB) a bouclé vendredi en fin d'après-midi le dépôt des candidatures pour son élection rectorale prévue le mois prochain. Seuls deux candidats s'opposeront: Yvon Englert, ancien doyen de la faculté de médecine, et François Reniers, ancien doyen de la faculté des sciences.

Deux candidats briguent la succession de Didier Viviers comme recteur de l'ULB

Deux candidats briguent la succession de Didier Viviers comme recteur de l'ULB © BELGA

Le successeur de Didier Viviers sera élu les 10 et 11 mai prochains lors d'un scrutin secret -bulletins papier- par le seul corps académique, soit quelque 1.750 professeurs. Âgé de 60 ans et spécialiste de la procréation médicalement assistée, Yvon Englert est mieux connu du grand public que son adversaire. En tant que doyen de la faculté de médecine, il fut notamment fort impliqué dans le débat sur la limitation de l'accès aux études de médecine et les quotas Inami. François Reniers, âgé de 50 ans, est lui professeur en chimie, grand spécialiste des plasmas atmosphériques. Vice-recteur pendant quatre ans déjà, il fut doyen de la faculté des sciences de l'ULB de 2011 à 2015. Pour que l'élection rectorale soit valable, il faut toutefois qu'au moins un tiers des électeurs participe au scrutin. Le nouveau recteur devrait normalement être proclamé le 11 mai en soirée déjà, mais le candidat malheureux disposera de six jours pour déposer un éventuel recours. Le nouvel élu prendra ses fonctions le 14 septembre prochain pour un mandat de quatre ans, renouvelable une fois. L'ULB a considérablement revu ses structures en 2013. Le recteur y préside dorénavant le conseil académique, qui définit et exécute la politique académique et scientifique de l'ULB. C'est aussi ce conseil qui nomme les membres du corps académique et du corps scientifique et qui statue sur leurs promotions. Le recteur exerce aussi l'autorité disciplinaire sur les corps académique, scientifique et estudiantin de l'ULB. Il siège au conseil d'administration, aux côtés du nouveau président, Pierre Gurdjian. L'historien d'art Didiers Viviers achèvera en septembre prochain son second mandat comme recteur de l'Alma mater bruxelloise. Forte de 26.000 étudiants et 5.000 membres du personnel, l'ULB est le deuxième plus importante université francophone du pays, derrière l'Université catholique de Louvain (UCL). (Belga)

Nos partenaires