Des voleurs d'ifs sévissent dans les jardins

13/09/16 à 11:09 - Mise à jour à 11:12

Source: De Morgen

Selon une information relayée par le quotidien De Morgen, de plus en plus de propriétaires de haies d'ifs sont victimes de tailleurs illégaux. La pratique a contraint plusieurs associations qui récoltent les déchets d'ifs pour la production de médicaments anticancéreux à cesser leurs tailles chez les particuliers.

Des voleurs d'ifs sévissent dans les jardins

© Getty Images/iStockphoto

Interrogé par De Morgen, Bart Van Hulle, fondateur de l'association Couper court au cancer/Vergroot de hoop, explique le phénomène. "Manifestement, il y a des gens qui montent dans une camionnette avec leur taille-haie pour tailler des haies d'ifs au petit bonheur la chance. Il doit y avoir un circuit qui rachète ces déchets".

Haie massacrée

Il revient également sur sa décision d'arrêter de tailler gratuitement les haies d'ifs. "Depuis trois ans, nous recevons des dizaines de plaintes de gens qui pensent que nous avons taillé leur haie sans prendre rendez-vous. Il arrive que les gens ouvrent leurs volets le matin et voient que leur haie est massacrée. Nous devons alors expliquer que ce n'est pas nous. C'est pourquoi j'ai décidé fin juillet d'arrêter de tailler gratuitement. Nous ne voulons pas que notre nom soit sali." L'association Bioagrico a également décidé d'arrêter ses travaux de taille.

Malgré les plaintes venues de toute la Belgique, la police fédérale admet qu'elle ne s'occupe pas de ces voleurs, difficiles à prendre en flagrant délit.

Heureusement, l'interruption des travaux de taille ne signifie pas que les associations ne récoltent plus de déchets d'ifs. L'association Couper court au cancer demande aux particuliers d'apporter eux-mêmes leurs déchets au parc à conteneurs de leur ville ou de leur commune. "C'est la seule manière d'être sûr que vos déchets de taille d'if serviront à produire des chimiothérapies et rapporteront une contribution financière à la lutte contre le cancer", explique l'association.

Les ASBL comme Couper court au cancer vendent leurs déchets aux géants pharmaceutiques que sont Pfizer, Bristol-Myers Squibb et Novartis. Les bénéfices sont versés à l'association Kom op tegen Kanker ou servent à indemniser les jardiniers.

Comme les déchets de taille d'ifs sont une matière première indispensable pour la chimiothérapie, ils sont prisés par les voleurs pour leur valeur marchande.

Nos partenaires