Des violons "rescapés" de la Shoah reprennent vie le temps d'un concert

26/07/16 à 07:11 - Mise à jour à 07:11

Source: Belga

(Belga) Ils ont été abîmés par la neige, cachés dans les caves d'un ghetto, jetés d'un convoi ou ont permis de sauver pour quelques belles notes la vie de leurs propriétaires : 30 violons "rescapés" de la Shoah ont repris vie le temps d'une série de concerts en Israël, notamment dans l'auditorium de Tel-Aviv.

Des violons "rescapés" de la Shoah reprennent vie le temps d'un concert

Des violons "rescapés" de la Shoah reprennent vie le temps d'un concert © BELGA

L'instrument que le soliste Guy Braunstein tient était celui d'un violoniste de l'orchestre d'Auschwitz. Son propriétaire a été forcé de jouer des jours durant pour accompagner les marches vers le travail forcé, souvent antichambre de la mort pour les déportés les plus affaiblis. La complainte du "violon d'Auschwitz", accompagné des musiciens de l'orchestre de chambre de Jérusalem et sur un adagietto de Gustav Mahler, met une partie du public en larmes. Guy Braunstein a fait carrière à l'orchestre Philharmonique de Berlin et participe pour la deuxième fois à ces concerts baptisés "Violons de l'espoir". "Le violon (d'Auschwitz) a joué devant des piles de corps humains. Ce qu'il a vu peut rendre fou", dit le luthier Amnon Weinstein, à l'initiative des concerts déjà organisés en Allemagne, aux Etats-Unis et en Turquie. L'Israélien de 76 ans, lui-même issu d'une famille de juifs lituaniens ayant échappé à la Shoah, a passé plus de 20 ans dans son atelier souterrain de Tel-Aviv, dans l'odeur de vernis et de laque, à restaurer les violons souvent récupérés dans un état déplorable. Sa collection compte aujourd'hui 60 pièces, des violons et des violoncelles. Chacun témoin et mémoire d'une histoire, souvent tragique, d'un Juif en Europe pendant la Shoah. La plupart ont été fabriqués dans des ateliers en Allemagne ou en Tchécoslovaquie et portent une étoile de David ou un nom inscrit à l'intérieur. (Belga)

Nos partenaires