Des trains moins rapides en 2014, une proposition toujours à l'étude à la SNCB

23/11/13 à 14:45 - Mise à jour à 14:45

Source: Le Vif

Le nouveau plan horaire de la SNCB est "toujours à l'étude et n'a pas encore été validé par les organes de gestion. Les informations publiées dans la presse sont prématurées", a indiqué la SNCB samedi en réaction à un article paru dans De Morgen, selon lequel le nouveau plan de transport de la compagnie prévoit que certains trains rouleront moins vite en 2014.

Des trains moins rapides en 2014, une proposition toujours à l'étude à la SNCB

© Caroline Lallemand

"Dès que le nouveau plan de transport sera totalement défini et approuvé par les organes de gestion, il sera communiqué aux clients", précise une porte-parole de la SNCB.

D'après le quotidien flamand, la SNCB tente de diminuer ses retards en allongeant les temps de trajet. Selon les plans que De Morgen a pu consulter, le trajet Bruxelles-Anvers en 2014 prendrait ainsi 43 minutes, soit plus de temps qu'en 1935. Le trajet Malines-Louvain durerait 26 minutes, contre 16 actuellement.

Le Réseau express régional (RER) semble également oublié, écrit le quotidien. Seul un train utilisant l'infrastructure du RER est prévu en décembre 2014, celui qui reliera Bruxelles à Nivelles. Il y aurait par contre davantage de trains reliant Zaventem, avec par exemple une ligne directe reliant Bruges à l'aéroport de Bruxelles-National, aéroport qui serait relié à Bruxelles-Central avec six trains par heure, contre quatre actuellement.

Pour l'association de voyageurs TreinTramBus, les informations reprises dans De Morgen ne laissent pas envisager un avenir très rose dans le secteur des transports. "L'offre en trains ne progresse pas alors que la demande en mobilité croît", selon elle. De son côté, l'organisation navetteurs.be estime qu'un nouveau plan horaire devrait améliorer le temps de parcours et non pas l'alourdir. Elle déplore en outre le manque de transparence et de dialogue de la SNCB sur des sujets qui concernent en premier lieu les voyageurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires