Des tests physiques pour déterminer l'âge de la retraite ?

01/04/12 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Le Vif

Les Pays-Bas devraient relever l'âge de départ en retraite à 66 ans en 2020, contre 65 ans aujourd'hui. En Belgique, une proposition de loi envisage de déterminer l'âge de la pension à partir de tests d'aptitude physique et cognitive.

Des tests physiques pour déterminer l'âge de la retraite ?

© Thinkstock - Image d'illustration

Le gouvernement et les partenaires sociaux viennent de conclure un accord sur les pensions qui prévoit de lier l'âge de la retraite au niveau de forme du travailleur. Le principal élément de l'accord concerne la mise en place d'une série d'épreuves sportives et cognitives capable de déterminer le niveau de santé physique et mentale des travailleurs. Si les détails de la proposition ne sont pas encore connus, on sait déjà qu'une épreuve de course sur 100 mètres, ainsi qu'un lancer du poids sont au programme. Au-delà de tests purement physiques, il est également question de tests cognitifs permettant de déterminer l'âge "réel" du cerveau. Une réussite des épreuves permettrait de repousser de deux ans l'âge du départ en pension. Chaque réussite serait également accompagnée d'une augmentation substantielle du revenu au travers d'une prime: on parle de 250 euros par mois. À noter qu'il ne serait possible de passer ces épreuves qu'à trois reprises, soit un prolongement maximum du départ de l'âge à la pension de six ans.

"L'adaptation de l'âge de la retraite n'est pas une question de moment, a souligné le Premier ministre. On ne peut pas dire qu'on est pensionné à un instant T. Dans le fond, c'est juste une question de forme. Donnons aux gens la possibilité de travailler plus longtemps en prouvant qu'ils ont encore la pêche." Cette proposition de réforme devrait surtout permettre au gouvernement de réaliser des économies d'environ 4 milliards d'euros.

Cette réforme n'est cependant pas du goût de tout le monde. Un avis négatif a d'ailleurs été déposé sur la table par les syndicats qui ne comprennent pas que l'on puisse lier l'âge du départ en pension à la réussite d'épreuves sportives et cognitives. "Et pourquoi pas un concours de vogelpik pour déterminer qui va nous gouverner, a-t-on même entendu grommeler à la sortie d'une réunion. Après de nombreuses années de labeur, le travailleur a le droit de s'assoir dans l'herbe pour taquiner le goujon!".

LeVice.be

Nos partenaires