Des subventions qui n'arrivent pas mettent en grande difficulté des services d'accueil des jeunes

08/06/15 à 18:20 - Mise à jour à 20:51

Source: Belga

L'Inter-Fédérations de l'Aide à la jeunesse, qui représente 360 services agréés en Fédération Wallonie-Bruxelles, a dénoncé lundi les retards de paiement dont sont victimes certains de ses membres ainsi que le manque d'information et de concertation du ministre compétent, Rachid Madrane.

Des subventions qui n'arrivent pas mettent en grande difficulté des services d'accueil des jeunes

Rachid Madrane, Ministre de l'Aide à la jeunesse, des Maisons de justice et de la Promotion de Bruxelles au sein du gouvernement de la Communauté française. © BELGA

Face au manque criant de places d'accueil pour jeunes en détresse, le précédent gouvernement avait adopté diverses mesures en vue de renforcer l'hébergement en Fédération avec une enveloppe complémentaire de 2,7 millions d'euros.

Mais les montants promis n'ont pas été intégralement versés, ni en 2013, ni en 2014, ni en 2015, ce qui place pas mal des acteurs de terrain dans de sérieux problèmes financiers.

"La situation est vraiment dramatique", avertit Annie Malet, président de l'Inter-Fédérations de l'Aide à la jeunesse. "Certains services ont vraiment le couteau sur la gorge et vont être contraints de cesser leurs activités et de licencier leur personnel".

Au total, les arriérés de paiement se chiffrent à un million d'euros environ.

Selon Annie Malet, plus d'une centaine de personnes au moins pourraient perdre leur emploi si aucune solution n'est trouvée à très brève échéance.

Malgré plusieurs lettres au ministre en charge de l'Aide à la jeunesse, Rachid Madrane, le secteur déplore le manque réaction et de concertation du ministre. "Où est l'argent? C'est silence radio de la part du ministre", se lamente ainsi l'Inter-Fédérations.

Rachid Madrane "surpris"

Dans un communiqué diffusé en soirée, le ministre s'est dit "surpris" par le reproche de manque de concertation de l'Inter-Fédérations, qu'il dit avoir rencontré à trois reprises déjà depuis son entrée en fonction il y a moins d'un an.

Depuis septembre dernier, celui-ci a par ailleurs entamé une tournée des arrondissements de l'Aide à la Jeunesse, ce qui lui a permis de rencontrer tous les acteurs et types de service agréés.

"Jamais un ministre n'était allé auparavant visiter les 13 arrondissements judiciaires de la FWB, c'est une première!", souligne M. Madrane qui réfute dès lors être en défaut de contact avec son secteur.

Quant aux retards de paiement, M. Madrane dit être "tout à fait conscient" de ceux-ci mais précise avoir demandé à son administration de les résoudre.

Selon lui, les services concernés ont "soit déjà été payés au mois de mai, soit le seront dans le courant du mois de juin".

"J'hérite en la matière d'une situation difficile, qui dure depuis quelques années mais nous mettons tout en oeuvre pour résorber les retards dans les meilleurs délais et soulager autant que possible les finances des services", assure encore le ministre.

Nos partenaires