Des pièces à problème d'Areva peut-être installées dans les réacteurs belges (PRESS)

14/05/16 à 07:35 - Mise à jour à 13:59

Source: Belga

(Belga) Des composants présentant des anomalies, venus de la forge du Creusot, pourraient être présents dans les centrales nucléaires de Doel et Tihange, rapportent samedi L'Echo et De Tijd. L'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) va réclamer plus d'informations à Areva et demander à Electrabel de mener une enquête approfondie. "Nous attendons les résultats de l'enquête et ne donnerons pas de commentaires avant qu'elle ne soit terminée", a fait savoir la porte-parole d'Electrabel, Geetha Keyaert.

Des pièces à problème d'Areva peut-être installées dans les réacteurs belges (PRESS)

Des pièces à problème d'Areva peut-être installées dans les réacteurs belges (PRESS) © BELGA

Greenpeace s'est inquiété dans un courrier adressé à l'Agence fédérale de contrôle nucléaire de la possible présence de composants fabriqués depuis 1965 par Le Creusot -repris par Areva- et qui présentaient des anomalies. Ces dernières années, Areva a précisément livré aux centrales belges des pièces sensibles dont l'acier a été forgé par Le Creusot. "La Belgique est potentiellement à risque, mais nous n'avons pas encore beaucoup d'informations", a affirme Nele Scheerlinck, porte-parole à l'AFCN qui va réclamer plus d'informations à Areva et demander à Electrabel de mener une enquête approfondie. L'autorité française de sûreté nucléaire a aussi exigé d'Areva un audit du Creusot. La porte-parole d'Engie Electrabel a fait savoir à Belga qu'il était prématuré de commenter la situation. "Nous attendons de voir ce que va liver l'enquête et quelles seraient les conséquences pour chaque centrale." Selon Mme Keyaert, Electrabel n'a pas encore reçu de demande formelle de la part de l'AFCN pour le lancement d'une enquête approfondie. (Belga)

Nos partenaires