Des passagers d'un train Bruxelles-Tournai victimes d'agressions sexuelles: les auteurs seront réauditionnés

15/01/16 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Belga

(Belga) Une jeune femme et deux adolescentes ont été victimes d'agressions sexuelles dimanche dernier dans le train faisant la liaison entre Bruxelles et Tournai. Les auteurs présumés, des mineurs d'âge, ont été relaxés après audition. Les individus, demandeurs d'asile en France, seront convoqués par le parquet de Tournai.

Une des victimes, une jeune femme âgée de 22 ans, a été agressée par le trio alors que le train était à hauteur de Leuze-en-Hainaut. Avisé des faits, un contrôleur a pu avertir la police des chemins de fer qui a interpellé les trois mineurs en gare de Tournai. Il s'agit de trois Syriens, âgés de 12 et 13 ans, actuellement demandeurs d'asile dans la région de Lille, en France. "Au moment de leur audition par la police des chemins de fer, seule l'agression commise à Leuze était connue de nos services. Il s'agit d'un attentat à la pudeur, avec violences. Les faits qui avaient déjà été opérés plus tôt à Enghien ne nous étaient pas encore parvenus. La seconde plainte n'a été déposée par les deux victimes que mercredi", précisait vendredi matin Frédéric Bariseau, substitut du procureur du roi à Tournai. Les adolescentes agressées du côté d'Enghien sont âgées de 16 ans. Après audition, les trois agresseurs ont été relaxés et ont quitté le territoire belge. "Vu les deux nouvelles plaintes, les auteurs seront réauditionnés. Habituellement, puisqu'il s'agit de mineurs d'âge, le parquet compétent est celui du domicile des intéressés. Dans le cas présent, ce n'est pas possible puisqu'ils sont Syriens. Ce dossier est entre les mains du substitut tournaisien M. Delhaye. S'ils ne répondent pas à cet convocation, ils seront signalés dans l'espace Schengen", indique encore le magistrat. (Belga)

Nos partenaires