"Des parallèles très clairs entre le cas Assange et celui des indépendantistes catalans"

28/03/18 à 16:11 - Mise à jour à 16:17

Source: Belga

(Belga) Il existe des "parallèles très clairs" entre les dossiers de Julian Assange et celui des indépendantistes catalans en exil, estime l'avocat Christophe Marchand, qui représente aussi bien le fondateur de Wikileaks que des anciens ministres du gouvernement de Carles Puigdemont. "Ce sont dans les deux cas des gens qui sont marginaux et qui exercent une dissidence contre un Etat puissant", précise-t-il.

"Il y a dans les deux affaires une répression très forte de l'État, qui veut se venger à leur égard", soulignait mardi soir Me Marchand auprès de l'agence Belga, en marge de la projection du film "Hacking Justice", diffusé en première belge au festival Millenium. Ce documentaire de Clara López Rubio est consacré à Julian Assange, qu'il représente au même titre que les anciens ministres catalans Meritxell Serret et Antoni Comin, en fuite en Belgique depuis la déclaration d'indépendance avortée du 27 octobre dernier. L'avocat participe également à la défense collective de Carles Puigdemont. "Ce sont des gens qui sont marginaux et qui exercent une dissidence contre un État puissant", poursuit Me Marchand. "Qu'il s'agisse des Etats-Unis pour une question de diffusion d'informations dans le cas du fondateur de Wikileaks ou l'Espagne et sa fureur répressive en ce qui concerne le gouvernement catalan en exil." Outre les tabous que constituent les secrets défense dévoilés par Wikileaks ou l'unité de l'Espagne mise à mal par le mouvement catalan, la réaction très forte des États dans ces dossiers a aussi pour but de dissuader toute personne de prendre exemple sur des individus tels que Julian Assange et Carles Puigdemont, analyse leur avocat. (Belga)

Nos partenaires