Des organisations dénoncent les entraves belges dans les négociations sur la taxe Tobin

14/06/16 à 14:07 - Mise à jour à 14:07

Source: Belga

(Belga) Le CNCD-11.11.11, Oxfam solidarité, la CSC, la FGTB, FAN, 11.11.11 et Attac Vlaanderen ont mené une action symbolique, mardi à 10H00 dans le parc de Bruxelles, pour dénoncer le comportement de la Belgique dans le cadre des négociations autour de la taxe sur les transactions financières (TTF).

Une procession funéraire a conduit, au rythme d'un tambour, un cercueil avec Robin des Bois jusqu'aux portes du Parlement belge, où un éloge funèbre a été prononcé. Par cette action, les organisations entendaient dénoncer la volonté de la Belgique d'enterrer la taxe Tobin, également appelée taxe Robin des Bois, à l'approche de la réunion des dix ministres participant aux négociations pour une TTF européenne vendredi au Luxembourg. Elles rappellent qu'ils avaient pris l'engagement d'arriver à un accord en juin. "La directive proposée par la Commission européenne n'a pas reçu la majorité avec la crise financière et un groupe de pays - 11 à l'époque - a décidé de lancer le chantier avec la procédure de coopération renforcée", rappelle Antonio Gambini chargé de recherche pour le CNCD-11.11.11. "Ces négociations, longues et laborieuses, durent depuis 3 ou 4 ans. Aujourd'hui, un consensus se dégage, mais le gouvernement belge sabote les négociations en multipliant les demandes d'exception, d'exemption.... Sa demande concernant l'exemption pour les fonds de pension me paraît terrifiante, car il est irresponsable de faire du trading à haute fréquence avec des capitaux qui devraient garantir la pension des gens. L'accord du gouvernement mentionne certes un certain nombre de balises, mais il dit aussi que la Belgique continuera à contribuer de façon constructive au débat. Etant donné les déclarations du ministre des Finances contre la taxe sur les transactions financières, nous en appelons au Premier ministre pour défendre le texte de l'accord du gouvernement. Par le passé, notamment quand il était ministre de la Coopération au développement, il a d'ailleurs beaucoup travaillé pour faire avancer ce dossier." (Belga)

Nos partenaires