Des nouvelles îles devant Knokke ?

27/11/13 à 11:24 - Mise à jour à 11:24

Source: Le Vif

La côte belge n'est pas assez protégée en cas de tempêtes dévastatrices. Pour y remédier, on projette de construire des îles devant Knokke, un atoll énergétique et des bancs de sable évolutifs.

Des nouvelles îles devant Knokke ?

© Reuters

En 2010, le gouvernement flamand, qui entend protéger la Flandre d'une éventuelle tempête dévastatrice (et de l'augmentation constante du niveau de l'eau), élabore un vaste plan de défense des terres, intitulé "Vlaamse Baaien 2010" (baies flamandes 2010). La côte devait voir ses défenses naturelles renforcées par le rehaussement des digues et des bancs de sable, censés briser les vagues. Un projet qui devait coûter 300 millions d'euros et voir le jour d'ici 2015.

Dix projets étaient depuis à l'étude, dont certain pour le moins grandiloquents. Notamment ceux de plusieurs firmes de dragage, dont De Nul, Deme et Decloedt, qui proposaient d'y construire des logements et des ports de plaisance, d'y développer des activités touristiques ou d'y créer des zones naturelles.

Hilde Crevits, la ministre flamande des Travaux publics (CD&V), a dévoilé hier lors d'un congrès à Blankenberge quel projet avait été retenu. Bien loin des délires immobiliers de certains, dont celui du bourgmestre de Knokke qui proposait de construire un golf des hôtels ou un yacht-club, le projet de construire des îles devant la côte a néanmoins retenu l'attention des autorités selon de Standaard. Le plan dévoilé par la ministre se compose de la création de plusieurs îles vierges devant Knokke, un atoll énergétique devant Wenduine et de bancs de sable évolutifs devant Westende et Middelkerke. Il ne s'agit que d'un projet, rien n'indique qu'il deviendra réalité.

L'atoll énergétique fonctionnerait à la manière d'un moulin qui pomperait l'eau de mer et ferait fonctionner des turbines. Il ne serait pas visible de la côte. Cette idée a déjà été évoquée par Johan Vande Lanotte et risque donc bel et bien de ne pas rester une utopie.

Des bancs de sable évolutifs seront aussi créés devant Middelkerke et Wenduine, deux stations balnéaires considérées comme le "maillon faible" de la côte en cas de tempête. Avec le temps, le vent et les marées, ceux-ci devraient doucement s'étendre le long de la côte.

Le point le plus délicat de ce plan est le port de Zeebrugge où chaque changement entraine une modification de la profondeur des fonds et des courants. Il a été décidé de créer un profond chenal et une digue du côté ouest avant de réduire la force du courant. Cela permettra à des bateaux de tout tonnage de rejoindre le port. Ce qui n'est pas le cas pour l'instant. À l'ouest du port, on développerait une nouvelle réserve naturelle. Blankenberge verrait aussi élargir ses plages afin de protéger davantage le port et de rendre celles-ci plus agréables.

Si le projet semble réaliste, une inconnue domine. La ministre n'a pas indiqué quand commenceraient les éventuels travaux ni ce que cela coûterait.

Nos partenaires