Des mineurs d'âge détenus à Forest et à Saint-Gilles

24/06/10 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Source: Le Vif

Lors d'une visite dans les prisons de Forest et de Saint-Gilles, Bernard De Vos, délégué général aux droits de l'enfant, a constaté qu'une vingtaine de mineurs d'âge y étaient actuellement détenus.

Des mineurs d'âge détenus à Forest et à Saint-Gilles

© Belga

"C'est une catastrophe !" Voilà les propos de Bernard De Vos, le délégué général de la Communauté française aux droits de l'enfant après une visite dans les prisons de Forest et de Saint-Gilles. Une vingtaine de mineurs d'âge sont actuellement détenus dans ces deux établissements bruxellois. Or, la détention de mineurs d'âge dans les prisons constitue une contravention aux conventions internationales que la Belgique a ratifiées. "C'est pire que ce que j'imaginais!", a commenté Bernard De Vos qui s'est entretenu avec des responsables, ainsi que trois détenus, tous âgés de 17 ans.

Dix mineurs sont aujourd'hui détenus à la prison de Forest, et autant à Saint-Gilles. Il s'agit soit de jeunes délinquants de plus de 16 ans pour lesquels le juge de la jeunesse s'est dessaisi au profit de la justice pour adultes, ou de mineurs étrangers non accompagnés (MENA) dont l'âge ne peut être clairement établi.

Saluant la bonne volonté du personnel pénitentiaire qu'il a rencontré, M. De Vos a néanmoins estimé que ces jeunes étaient détenus dans des conditions "déplorables et détestables". Pour lui, "le système est à revoir de fond en comble! Il est clair que ces jeunes sont enfermés pour la plupart suite à des faits graves. Mais il n'y a aucun projet pédagogique, il n'y a pas d'occupation prévue." Ces jeunes ne peuvent pas travailler dans la prison, et n'ont donc pas d'argent pour acheter à manger à la cantine ou téléphoner.

Ces mineurs détenus partagent leur sortie au préau avec les détenus de droit commun. "Certains sont même enfermés avec des adultes, parfois avec des multirécidivistes!"

"Comment peut-on laisser pourrir des jeunes en prison, alors que l'on sait parfaitement que la prison n'a aucun effet positif, même pour les adultes?" D'après M. De Vos, il est extrêmement difficile de savoir combien de mineurs au total sont aujourd'hui en prison en Belgique.

Malgré plusieurs contacts avec le ministère de la Justice, M. De Vos n'a pas obtenu de chiffres précis sur le nombre de mineurs détenus, raison pour laquelle il avait décidé de se rendre directement dans les établissements pénitentiaires.

Après Forest et Saint-Gilles, le délégué général aux droits de l'enfant compte se rendre prochainement dans d'autres prisons du Royaume. Sans pouvoir de contrainte, M. De Vos a indiqué qu'il comptait interpeller lourdement les autorités publiques sur cette situation et formuler une série de recommandations au futur ministre de la Justice dans son prochain rapport d'activités, programmé en novembre prochain.

LeVif.be avec Belga

Nos partenaires