Des milliers de croates opposés à la Convention contre la violence à l'égard des femmes

12/04/18 à 21:54 - Mise à jour à 22:02

Source: Belga

(Belga) Des milliers de Croates ont manifesté jeudi à Split, la deuxième ville du pays, pour s'opposer à la ratification prévue vendredi au Parlement de la Convention d'Istanbul contre la violence à l'égard des femmes.

"Assez de cette arnaque", a déclaré Ivana Haberle, une des organisatrices de la manifestation, devant environ 15.000 personnes selon les médias locaux. Selon elle, la Convention "est nuisible pour le peuple croate". Les manifestants, dont beaucoup brandissaient des drapeaux croates, accusent le gouvernement du Premier ministre Andrej Plenkovic de vouloir imposer un document qui introduirait, selon eux, la "théorie du genre" et saperait les valeurs traditionnelles, la famille et le christianisme. Andrej Plenkovic, tenant de l'aile centriste du parti au pouvoir HDZ, avait annoncé que la Convention d'Istanbul serait présentée au Parlement en vue de sa ratification vendredi. Il avait toutefois promis que la loi de ratification comprendrait un passage pour assurer que les programmes scolaires "n'introduiraient pas la théorie du genre" --une supposée théorie pédagogique qui nierait les différences sexuelles entre hommes et femmes-- et qu'il n'y aurait pas d'amendement à la Constitution, laquelle définit le mariage comme l'union d'une femme et d'un homme. Soutenus par l'Eglise et l'aile droite du parti conservateur HDZ au pouvoir, les traditionalistes sont opposés à la ratification de cette convention par laquelle les Etats signataires s'engagent à lutter contre les violences faites aux femmes, depuis la violence domestique et les viols conjugaux jusqu'aux mutilations génitales. Les évêques de la puissante église catholique croate ont dénoncé mardi la Convention la qualifiant d'"hérésie". "Toutes les nouveautés, les déviances et les hérésies ont déjà existé. Mais aujourd'hui elles prennent une nouvelle forme. Hier c'était le libéralisme, le positivisme. Aujourd'hui c'est la théorie du genre", a déclaré l'archevêque Zelimir Puljic lors d'une réunion des évêques du pays. Le 24 mars, plusieurs milliers de personnes avaient manifesté à Zagreb contre cette convention du Conseil de l'Europe. Environ 90% des 4,2 millions de Croates sont catholiques. La Convention d'Istanbul a été ratifiée par 28 pays, dont 17 membres de l'Union européenne, que la Croatie a rejoint en 2013. (Belga)

Nos partenaires