Des "militaires à durée limitée" ?

20/06/12 à 14:26 - Mise à jour à 14:26

Source: Le Vif

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, a donné mercredi aux syndicats militaires un avant-goût du futur statut "militaire à durée limitée" qui doit permettre de favoriser le rajeunissement des forces armées, une nécessité pour garantir leur opérationnalité face au vieillissement qui les guette.

Des "militaires à durée limitée" ?

© Image Globe

Ce statut court terme sera basé sur le concept de carrière mixte (CCM) - instauré par une loi datant de janvier 2007, mais jamais appliqué totalement faute d'arrêtés d'exécution -, mais adapté, a-t-on appris tant auprès de la Défense que des syndicats.

L'actualisation de la loi du 28 février 2007 sur le CCM portera entre autres sur l'introduction de fiches de métier, sur la réalisation du recrutement et la carrière des bacheliers, sur une élaboration plus poussée des catégories opérationnelles, sur les promotions et passerelles sociales, sur un reclassement des militaires (outplacement volontaire interne ou externe, notamment pour les victimes d'accidents en service), sur une actualisation des positions et du système pécuniaire associé... Le but ultime avoué est de conserver au maximum deux types de carrière possibles, a expliqué le cabinet de M. De Crem (CD&V).

De source syndicale, on cite comme exemple un "reclassement" des militaires après environ huit ans de carrière et l'âge maximal de 35 ans, en interne (dans une autre fonction au sein de la Défense) ou externe, en fonction de sa condition physique. En dernière instance, une prime d'un an de salaire sera octroyée pour inciter à quitter l'armée.

Pas de Suspension volontaire de Prestations en 2013 pour rester à 32.000 personnes


Dans un même temps et "Afin de maintenir les effectifs à 32.000 hommes et femmes au sein de la Défense" - le nouveau chiffre imposé par la déclaration gouvernementale de l'équipe Di Rupo 1er -, M. De Crem a décidé de ne pas octroyer de SVP en 2013, a indiqué son cabinet.

La Défense estime en effet que cette mesure n'est plus nécessaire pour l'objectif visé en terme de personnel. Cette disposition autorise un militaire à moins de cinq ans de sa pension à quitter la Défense à sa propre demande en percevant 75% de son dernier traitement brut, quelle que soit la catégorie à laquelle il appartienne (volontaire, sous-officier ou officier). En 2012, M. De Crem a accordé une SVP à 1.118 militaires, dont 44 officiers, 490 sous-officiers et 584 volontaires.

Avec Belga

Nos partenaires