Des mesures structurelles pour lutter contre les pics de pollution

12/03/14 à 17:33 - Mise à jour à 17:33

Source: Le Vif

Les organisations de mobilité Touring et VAB ont réagi mercredi à l'annonce d'une alerte au pic de pollution (smog) en soulignant la nécessité d'instaurer des mesures structurelles pour la qualité de l'air en Belgique.

Des mesures structurelles pour lutter contre les pics de pollution

© BELGA

L'alerte au pic de pollution "est une bonne chose pour les personnes habitant près des autoroutes (où une limitation de vitesse de 90km/h est mise en place en cas d'alerte, ndlr), mais cela ne règle pas le problème fondamental", explique Danny Smagghe, porte-parole de Touring.

L'entreprise d'assurance et d'assistance aux automobilistes souhaite que la qualité de l'air soit préservée via des mesures permettant aux véhicules de maintenir une vitesse constante. VAB et Touring déplorent l'absence de mesures permettant de fluidifier le trafic en éliminant les points noirs à l'origine de ralentissements et d'embouteillages. VAB évoque également la réforme de la taxe de mise en circulation, qui ne serait "pas dissuasive pour les voitures les plus polluantes".

Une alerte au pic de pollution (alerte smog en Flandre) a été décrétée en Belgique pour les journées de jeudi et vendredi, entraînant l'activation de plans d'actions régionaux comprenant des limitations de vitesse de 90 km/h sur certains axes routiers et de 50 km/h sur plusieurs routes bruxelloises. Les gaz d'échappements sont, avec les chauffages domestiques, une cause importante de la présence de particules fines dans l'air.

Nos partenaires