Des hackers auraient piraté le site de l'Agence de contrôle nucléaire

21/02/16 à 10:43 - Mise à jour à 14:59

Source: Belga

La section belge du groupe de pirates informatiques Down-Sec a affirmé avoir mené une attaque, dans la nuit de samedi à dimanche, sur le site web de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), effectivement inacessible pendant plusieurs heures.

Des hackers auraient piraté le site de l'Agence de contrôle nucléaire

© iStock Photos

"Nous avons constaté que des attaques avaient été menées vers l'adresse IP du site internet vers 04h30. Nous avons mis le site hors ligne nous-mêmes pour protéger nos réseaux en attendant de rétablir la situation", affirme le porte-parole de l'AFCN, Sébastien Berg, ajoutant que "les équipes informatiques y travaillent d'arrache-pied".

Le site était à nouveau disponible depuis 11h30 ce dimanche. "Nous avons pris différentes mesures pour générer moins de trafic sur notre site, et ainsi diminuer sa vulnérabilité", a indiqué Sébastien Berg.

Dans un Tweet revendiquant l'attaque, les pirates réclament "des réponses" à l'AFCN, qui dit ignorer les raisons de ce piratage. "Ils ne nous ont posé aucune question, nous ne comprenons pas pourquoi ils ont attaqué notre site", précise M. Berg.

Vendredi, les sites internet du Premier ministre et de la Défense avaient également été victimes d'un piratage informatique revendiqué par le même groupe. Une attaque "d'envergure exceptionnelle" par rapport à celles dont ces sites sont "assez souvent" la cible, avait affirmé le directeur du Centre belge pour la Cybersécurité, Miguel De Bruycker.

Down-Sec semblait ainsi avoir mis à exécution sa menace lancée jeudi de pirater deux sites ministériels s'il n'y avait pas de résultats satisfaisants à ses yeux dans l'affaire Madison Wintgens, une adolescente de Herstal qui se serait suicidée à la suite d'insultes répétées sur les réseaux sociaux.

Ces mêmes activistes s'en étaient déjà pris mardi au serveur de la Fédération Wallonie-Bruxelles et au site de la ministre de l'Education, Joëlle Milquet.

Nos partenaires