Des feux de joie altèrent la qualité de l'air en Flandre

01/04/18 à 19:24 - Mise à jour à 19:25

Source: Belga

(Belga) Des quantités particulièrement élevées de particules fines ont été observées dimanche en Flandre. Le nuage de particules nocives est passé au-dessus d'Anvers puis est parti en direction de Louvain et du Limbourg. En cause: des feux de joie allumés aux Pays-Bas et en Allemagne, d'après Frans Fierens de la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine).

En Allemagne et aux Pays-Bas, il est de tradition d'allumer de gigantesques feux de Pâques. Ces festivités ont cependant des conséquences sur la qualité de l'air, jusque dans les pays voisins. En Belgique, les concentrations de particules fines les plus importantes ont été observées au nord d'Anvers vers 11h00, montrent les cartes de Celine. Elles ont ensuite touché Anvers avec, vers 15h00, plus de 70 microgrammes par mètre cube, avant de partir vers le Brabant flamand et le Limbourg. En certains endroits, les habitants ont même pu sentir une odeur de fumée. Si le phénomène est problématique pour les personnes qui souffrent de problèmes respiratoires, il reste marginal et beaucoup plus fugace que les smogs qui peuvent parfois durer plusieurs jours, précise Frans Fierens. La région bruxelloise et une petite partie de la province de Liège ont également été touchées par le nuage mais avec des concentrations beaucoup moins élevées qu'à Anvers. (Belga)

Nos partenaires