Des différences dans la note du conciliateur afin de tracer les fuites

03/01/11 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Le Vif

Les présidents des partis recevront ce lundi en début de soirée la note du conciliateur Johan Vande Lanotte. Celle-ci leur sera transmise personnellement par porteur. Les partis devront dire pour mercredi s'ils considèrent le texte comme une base valable pour reprendre les négociations interrompues depuis 4 mois.

Des différences dans la note du conciliateur afin de tracer les fuites

© Belga

M. Vande Lanotte a terminé vendredi une dernière série de rencontres bilatérales avec les présidents des sept partis qui tentent depuis des mois de se mettre d'accord sur une réforme de l'Etat. Il a consacré le week-end à finaliser sa note communautaire.

La transmission de celle-ci aux sept présidents ne se fera que dans la soirée. Cela permettra à la fois d'assurer une traduction du document et de limiter le risque de fuites trop rapides vers la presse, faisait-on remarquer dans l'entourage du conciliateur.

Des différences afin d'assurer la traçabilité des éventuelles fuites

La version définitive de la note compte quelque 60 pages. Quelques différences minimes seront distillées dans les sept versions afin d'assurer la traçabilité des éventuelles fuites.

La note fait des propositions sur les différents sujets en discussion: la révision de la loi de financement, les transferts de compétences, l'avenir de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde et le refinancement de Bruxelles ainsi que le renouveau politique (déontologie, avenir du Sénat, etc.). Elle ne devrait pas comporter de grandes surprises. Au cours de ses entretiens, le conciliateur a testé plusieurs hypothèses auprès de ses interlocuteurs et les partis concernés savent donc plus ou moins ce qu'elle contient.

Johan Vande Lanotte a déjà dit que le texte ne serait pas à prendre ou à laisser. Malgré tout, la marge de manoeuvre est assez étroite étant donné que tout changement risque de mettre en danger l'équilibre général, fait-on remarquer dans son entourage. Le parti qui voudrait par exemple retirer un élément devra en proposer un en échange.

Si les sept partis considèrent la note comme étant une base pour relancer les négociations, celles-ci pourraient reprendre rapidement. La grande question sera alors de savoir qui les mènera. La N-VA a déjà laissé entendre que M. Vande Lanotte devrait être déchargé de sa mission et que le président du PS Elio Di Rupo devrait reprendre la main. Ce n'est pas l'avis de tous. Du côté francophone certains font remarquer qu'il serait logique, à ce stade, que ce soit Johan Vande Lanotte qui continue.

Les partis flamands concernés ont déjà planifié des réunions pour évaluer le texte. Le bureau du sp.a se réunira mercredi matin. Le CD&V a prévu de réunir ses ministres, chefs de groupe et présidents des différents mouvements (femmes, seniors, jeunes) mardi. Groen! réunira un bureau mardi à 19 heures. La N-VA n'a pas encore fixé le moment précis d'une réunion d'évaluation.

Rien n'est encore fixé dans les partis francophones. Dès que la note sera transmise, elle sera analysée par les experts et ce n'est qu'ensuite qu'on décidera d'une éventuelle réunion, disait-on notamment au PS. Une réunion des trois partis francophones pourrait également se tenir même si, à cette heure, rien n'a été prévu.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires