Des demandeurs d'asile régularisés grâce à de faux documents

24/03/10 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Le Vif

Le secrétaire d'Etat à la politique d'asile et d'immigration, Melchior Wathelet (CDH) a reconnu que des demandeurs d'asile étaient souvent régularisés alors que leurs dossiers contiennent de faux documents. Des partis flamands réclament sa démission.

Des demandeurs d'asile régularisés grâce à de faux documents

© Belga

Les partis de l'opposition N-VA et LDD ont réclamé mercredi la démission du secrétaire d'Etat à la politique d'asile et de migration Melchior Wathelet (CDH), lui reprochant ses déclarations dans la presse flamande sur le fait que la présence de faux documents dans un dossier d'asile ne signifiait pas systématiquement un rejet de la demande.

Parlant d'"abstention coupable" et de "complicité à un délit", le président de la LDD Jean-Marie Dedecker a dénoncé ce qu'il estime être une consigne donnée aux fonctionnaires pour qu'ils acceptent des demandes d'asile reprenant de faux documents.

La députée N-VA Sarah Smeyers est sur la même longueur d'onde, estimant qu'un secrétaire d'Etat qui donne pour consigne à ses collaborateurs de fermer les yeux sur une fraude n'est pas digne de son poste et doit démissionner.

Des fonctionnaires encouragés à fermer les yeux

Melchior Wathelet indiquait ce mercredi dans les journaux De Standaard et Het Nieuwsblad que la présence de faux documents dans un dossier ne constitue pas une carte rouge. "Si la demande n'est pas uniquement basée sur un emploi et qu'il y a suffisamment d'autres éléments qui prouvent l'attachement de la personne, alors de faux contrats de travail ne conduisent pas nécessairement à un avis négatif. C'est examiné au cas par cas".

Mais selon la parlementaire N-VA Sarah Smeyers, cela va plus loin et les fonctionnaires sont encouragés à ignorer les faux documents et "chercher activement les éléments positifs". Des sources anonymes au sein de l'Office des étrangers ont indiqué aux quotidiens cités que la pression est particulièrement forte pour approuver le plus de dossiers possibles. Il n'y a cependant pas de chiffres, car aucune communication n'est faite à ce sujet.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires