Des chercheurs brésiliens ont aussi détecté la présence du virus Zika dans le cerveau de bébés

15/02/16 à 21:26 - Mise à jour à 21:26

Source: Belga

(Belga) Une équipe brésilienne a apporté un nouvel élément tendant à confirmer le lien entre le virus Zika et les cas de microcéphalies chez des nourrissons: elle a localisé le virus Zika dans le cerveau de nouveaux-nés, a indiqué lundi une pathologiste, Lucia Noronha.

"On a détecté sa présence dans le tissu cérébral, associé à des inflammations dans le cerveau mais on ne sait pas encore comment il agit", a déclaré Mme Noronha, membre de la Société brésilienne de Pathologie (SBP) et professeur de Médecine à l'Université PUC-Parana (sud du Brésil). "Le virus Zika provoque des lésions dans le cerveau et cela renforce l'évidence de la relation entre Zika et microcéphalie" du foetus (réduction du périmètre crânien, néfaste au développement intellectuel), a souligné la scientifique. C'est son équipe de la PUC Parana qui avait trouvé la première, le virus du Zika dans le liquide amniotique d'une femme enceinte. "Nous avons reçu des échantillons de tissus cérébral de la Fondation Oswaldo Cruz (Fiocruz). Ce sont les mêmes échantillons qui ont été envoyés aux Etats-Unis où des chercheurs du Centers for Disease Control (CDC) viennent d'arriver aux mêmes conclusions: la présence du Zika dans le cerveau du foetus", a-t-elle ajouté. Un institut de recherche scientifique brésilien a annoncé il y a dix jours avoir détecté le virus Zika, qui se propage en Amérique latine via le moustique Aedes aegypti, dans l'urine et la salive, précisant qu'il était trop tôt pour savoir s'il s'agit là d'un nouveau mode de contagion. Le Brésil est le pays le plus touché par l'épidémie avec 1,5 million de personnes contaminées depuis 2015. Le virus est aussi associé au syndrome de Guillain-Barré, maladie neurologique qui peut entraîner une paralysie irréversible ou la mort. (Belga)

Nos partenaires