Des centaines de militants syndicaux réunis à Bruxelles "contre la régression sociale"

30/03/15 à 11:34 - Mise à jour à 11:34

Source: Belga

Des centaines de militants de la CSC, de la FGTB et de la CGSLB ont rejoint lundi vers 10h30 la place du Luxembourg à Bruxelles pour dénoncer en front commun les "mesures d'austérité et de régression sociale décidées par le gouvernement Michel". Les travailleurs de la capitale, du Brabant wallon et du Brabant flamand manifestent tous secteurs professionnels confondus.

Des centaines de militants syndicaux réunis à Bruxelles "contre la régression sociale"

© Belga

Le cortège rouge, vert et bleu, qui patiente en musique, doit rejoindre vers 11h30 le carrefour Arts-Loi, à proximité du cabinet du Premier ministre, où des responsables syndicaux prendront la parole une première fois.

Les manifestants marcheront ensuite via le boulevard du Régent jusqu'à la place de la Liberté où, vers 12h30, les trois syndicats prononceront leurs discours de clôture. Auparavant, entre 07h00 et 09h00, les représentants syndicaux et leurs militants ont distribué dans les gares bruxelloises des tracts informatifs et des poires pour signifier leur "ras-le-bol d'être pris pour des poires".

Ils protestent notamment contre le saut d'index voulu par le gouvernement, qui fera subir aux travailleurs une perte de 20.000 euros sur l'ensemble de leur carrière, soit six mois prestés sans salaire, selon le front commun. Les discussions à la Chambre sur cette mesure, pour laquelle l'opposition a obtenu de demander l'avis du Conseil d'Etat, doivent reprendre mercredi. Les trois syndicats refusent également le relèvement de l'âge légal de la pension à 67 ans et la disponibilité des prépensionnés sur le marché du travail jusqu'à 65 ans.

En n'appliquant pas intégralement l'accord conclu début mars au sein du Groupe des dix, le gouvernement "casse la concertation sociale", accusent-ils. Ils demandent par ailleurs des négociations libres dans les secteurs, des budgets décents pour les services publics et un "tax shift" susceptible d'assurer plus de justice fiscale.

Mercredi, les syndicats protesteront à Liège, Namur et Charleroi ainsi que dans les grande villes de Flandre.

Nos partenaires