Des Bruxellois s'apprêtent à passer la "Nuit Debout"

06/04/16 à 12:07 - Mise à jour à 12:06

Source: Afp

" Nuit Debout ", le mouvement citoyen né en France contre la Loi El Khomri cherche à s'internationaliser. Un rassemblement se revendiquant de la même appellation est d'ailleurs prévu ce soir à Bruxelles.

Des Bruxellois s'apprêtent à passer la "Nuit Debout"

Depuis le jeudi 31 mars, plusieurs centaines de citoyens occupent chaque soir la Place de la République, à Paris. © AFP

Depuis le soir du 31 mars, des citoyens français occupent plusieurs places publiques du pays et tentent d'y réinventer le monde à coup d'assemblées générales, de groupes de discussions, et de manifestations culturelles (on vous en parlait ici et ici). Si c'est l'opposition au projet de réforme du Code du travail français qui a cristallisé ces rassemblements, les participants revendiquent maintenant un débat de société plus profond, et une réappropriation de l'espace public par les citoyens.

On y parle notamment d'alternatives à l'économie capitaliste et de nouvelles formes de démocratie, plus inclusives des citoyens. A Paris, la Place de la République est devenue la place forte de ces "Nuits Debouts". Près de 1000 personnes s'y rassemblent encore chaque nuit. Les participants sont répartis en différents pôles, chacun travaillant sur un aspect spécifique de cette occupation de l'espace publique, bien décidée à s'inscrire sur la durée.

Depuis ses débuts, l'évènement a largement été comparé à celui des "Indignés" espagnols, le large mouvement social d'occupation qui a joué un rôle important dans la création du parti Podemos. Les rassemblements français ont d'ailleurs obtenu le soutien de plusieurs membres du parti espagnol, dont le député européen Miguel Urban Crespo.

"De la place Tahrir en Egypte à la plaza del Sol à Madrid puis ici, il y a une revendication très transversale qui est : 'occuper un espace public pour faire de la politique'. Il faut comprendre que si nous ne faisons pas de la politique nous-mêmes, les politiques la feront pour nous, contre nos intérêts", a-t-il affirmé à l'AFP

Naissance d'un mouvement bruxellois ?

Ce soir, proclamé 37 mars par le mouvement (qui a décidé de nier la réalité du calendrier et de prolonger ainsi le mois de mars, comme pour marquer une rupture avec son temps), la Nuit Debout s'invite à Bruxelles. Un évènement a été créé sur Facebook par le collectif "Bruxelles_nuit_debout". "A la manière de nos amis français, nous réapproprier l'espace politique passe aussi par la réappropriation de l'espace public. Ces Nuits Debouts ne sont pas revendicatrices. Elles sont politiques. Elles se veulent un lieu d'échange, de manifestation au sens premier du terme", peut ont y lire. Quelques centaines de personnes ont en tout cas répondu à l'appel au rassemblement sur le réseau social.

Après un bref coup de sonde, il a été convenu que les participants se rassemblent dès 19H à la Place des Barricades, près de Madou. L'objectif affiché est d'occuper la place jusque 5H du matin. Les questions restent en tout cas ouvertes sur l'ampleur et la forme que prendra le rassemblement de ce soir.

Nos partenaires