Des bombardements signalés après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu au Yemen

11/04/16 à 02:59 - Mise à jour à 02:59

Source: Belga

(Belga) La plupart des lignes de fronts de la guerre civile au Yemen étaient calmes après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu à minuit dans la dimanche soir, mais des observateurs locaux rapportent encore des bombardements attribués aux rebelles Houthi dans des zones résidentielles.

Tant les forces loyalistes et les rebelles chiites Houthis se sont engagés à respecter le cessez-le-feu entré en vigueur dimanche à minuit (21H00 GMT) au Yémen, à l'initiative de l'ONU qui veut organiser des pourparlers de paix à partir du 18 avril. Toutefois les résidents et les journalistes locaux de la ville centrale de Taiz, un champ de bataille clé entre les Houthis et une alliance flottante des forces rivales, ont affirmé que des bombardements rebelles avaient visé diverses zones de résidence et une base militaire peu après minuit. Le porte-parole Houthi n'était pas disponible pour commenter. L'agence de presse controlée par les Houthi, Saba, ainsi que la télévision rebelle Al Masirah ont pour leur part affirmé qu'il n'y avait plus eu de nouveaux heurts dans les deux heures suivant le cessez-le-feu. La guerre civile au Yemen a donné lieu à répercussions humanitaires désastreuses, avec des pénuries de nourriture, dans le pays le plus pauvre du monde arabe. Les assauts aériens menés par l'Arabie Saoudite depuis le mois de mars ont été condamnés par les militants des droits de l'homme dénonçant l'impact de la campagne sur les civils. L'ONU a établi que celle-ci avait causé la majeur partie des pertes civiles. (Belga)

Nos partenaires