Des astronomes de l'Université de Liège découvrent un nouveau système planétaire

02/05/16 à 18:00 - Mise à jour à 18:00

Source: Belga

(Belga) Une équipe internationale dirigée par des astronomes de l'Université de Liège (ULg) et installée au Chili a détecté trois exoplanètes similaires à la Terre, a annoncé lundi l'université liégeoise. La découverte de ce nouveau système planétaire, une première mondiale, permettra de rechercher des traces de vie autour d'une autre étoile que le Soleil.

Les trois planètes sont en orbite autour d'une petite étoile, plus froide que le Soleil et donc invisible à l'?il nu, située à 40 années-­lumière de la Terre, précise l'ULg. La présence d'eau à leur surface est théoriquement possible car elles présentent des caractéristiques similaires à Vénus et la Terre. Les télescopes de dernière génération sont en mesure d'étudier la composition des atmosphères de ces exoplanètes, se réjouit l'université. "Elles sont proches de leur étoile, mais leur irradiation rend néanmoins possible des conditions de température propices à la vie", analyse Julien de Wit, expert des atmosphères d'exoplanètes. "C'est un grand pas dans la recherche de vie dans l'Univers." Le télescope TRAPPIST ("TRAnsiting Planets and PlanetesImals Small Telescope") de l'Université de Liège, installé depuis 2010 au Chili, a permis cette découverte qui fait partie du projet SPECULOOS ("Search for habitable Planets EClipsing ULtra-cOOl Stars"). "L'objectif est de détecter des planètes semblables à la Terre autour des étoiles les plus petites et les plus froides du voisinage solaire", précise Michaël Gillon, astronome de l'ULg. (Belga)

Nos partenaires