Des archives des tunnels bruxellois ont-elles vraiment été "mangées par des souris" ?

18/02/16 à 12:22 - Mise à jour à 12:23

Source: Le Vif/l'express

Les archives des tunnels bruxellois, construits avant la création de la Région bruxelloise, ont été stockées durant plusieurs années dans des piles de ponts, ont indiqué mercredi des ex-responsables de Bruxelles Mobilité. Camille Thiry, la porte-parole de Bruxelles Mobilité, nous a donné un peu plus de détails sur les conditions de stockage plutôt insolites de ces documents.

Des archives des tunnels bruxellois ont-elles vraiment été "mangées par des souris" ?

© Belga

Ce mercredi après-midi s'est tenue la commission spéciale du parlement bruxellois chargée de se pencher sur les circonstances de la dégradation des tunnels de la capitale au fil des ans. Au cours de celle-ci, une remarque émise par Christian De Buysscher, ex-directeur du département ouvrages d'art et voiries de l'Administration des Equipements et des Déplacements (AED), devenue depuis quelques années Bruxelles Mobilité, n'a pas manqué d'interpeller l'assemblée. Selon cet ex-responsable, "Une partie des documents archivés ont été stockés dans des piles de pont et ont peut-être été mangés par les souris".

Christian De Buysscher explique qu'au moment de la création de la Région bruxelloise dans le cadre de la réforme de l'Etat, l'AED bruxelloise a trouvé refuge dans un premier temps dans un hôtel, faute d'immeuble pour être hébergée. L'AED manquant à l'époque fortement de place pour stocker tous ses plans et autres cahiers de charges, "pas mal d'archives" ont dès lors dû être stockées dans une ou des piles de ponts d'un des viaducs d'interférence connectant l'autoroute de Liège au boulevard Reyers.

De l'ironie ?

Contactée par nos soins, Camille Thiry, la porte-parole de Bruxelles Mobilité, nous a donné un peu plus de détails sur les conditions de stockage plutôt insolites de ces archives. "Monsieur De Buysscher voulait, à mon sens, ironiser sur les conditions de travail dans lesquelles s'est faite la régionalisation de Bruxelles il y a 25 ans." Selon elle, les documents concernant plusieurs ouvrages variés bruxellois n'ont pas été "enfouis" dans un pilastre du pont. Ils se trouvaient en réalité dans un local technique situé en dessous du pont du viaduc.

Les documents ont ensuite été transférés en 2014 au service d'archivages de la cellule Bruxelles Mobilité car des travaux devaient être effectués à cet endroit. "On ne parle pas ici d'une cave humide et dégoûtante où les archives auraient été détériorées. Il existe dans la plupart des tunnels bruxellois des locaux techniques bien aérés dont la modernité et l'infrastructure performante surprennent souvent les visiteurs", ajoute la porte-parole. Pas de rats, ni de souris à craindre donc qui auraient détruit des informations cruciales sur la rénovation des tunnels bruxellois déjà sous les feux de la critique. La porte-parole nous assure aussi que des modélisations en 3D existent concernant ces ouvrages plus anciens, mais que les archives en question sont encore utiles pour réaliser de nouvelles modélisations des ponts ainsi que des recherches plus approfondies sur les tunnels.

En savoir plus sur:

Nos partenaires