Des adolescents seront formés pour lutter contre la propagande radicale en ligne

16/09/16 à 07:18 - Mise à jour à 07:18

Source: Belga

En Fédération-Wallonie-Bruxelles, un projet de lutte contre la haine implique une trentaine de bénévoles de 18 à 30 ans formés pour détecter et signaler les contenus radicaux sur le net.

Des adolescents seront formés pour lutter contre la propagande radicale en ligne

Isabelle Simonis. © Belga

Le projet initial, présenté jeudi à Paris par la ministre à son homologue français Patrick Kanner dans le cadre d'une rencontre sur la lutte contre le terrorisme, est appelé à être étendue à davantage de patrouilleurs, car la Fédération Wallonie-Bruxelles souhaite mettre en place un réseau de contre-propagande à la mouvance djihadistes et à ses sympathisants. Des jeunes de 12 à 18 ans seront formés et accompagnés d'un adulte référent. "Il faut leur donner dès le plus jeune âge des moyens d'action contre ces messages haineux, des arguments", explique la ministre. Le délégué général aux Droits de l'enfant doit encore donner son avis.

Nos partenaires