Dernière étape mardi avant la canonisation de mère Teresa

14/03/16 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Belga

(Belga) Le consistoire chargé de donner le feu vert définitif à la canonisation de Mère Teresa se réunira mardi matin, a annoncé lundi le Vatican.

Dernière étape mardi avant la canonisation de mère Teresa

Dernière étape mardi avant la canonisation de mère Teresa © BELGA

Le pape François devrait signer lors de ce consistoire, chargé de valider la dernière étape de la procédure, le décret de canonisation du prix Nobel de la paix 1979. La date et le lieu de la célébration devraient également être annoncés lors de ce consistoire qui débute à 10H00 (09H00 GMT) et doit se prononcer, selon le Vatican, sur cinq causes de canonisations, dont celle de la célèbre religieuse au sari blanc bordé de bleu. Sauf surprise, la canonisation aura lieu le dimanche 4 septembre, veille de la fête de mère Teresa dans le calendrier catholique et déjà dédié dans le programme du Jubilé de la miséricorde à cette icône de la charité. Seule incertitude: l'Eglise indienne insiste pour que le pontife argentin vienne à Calcutta célébrer la canonisation, mais plusieurs sources au Vatican assurent qu'un tel voyage n'est pas à l'ordre du jour et que la célébration aura lieu à Rome. La canonisation équivaut à une reconnaissance officielle par l'Eglise qu'une personne est au paradis. Elle doit pour cela obtenir deux miracles, l'un pour sa béatification, l'autre pour sa canonisation, signes tangibles de sa proximité avec Dieu. Après avoir béatifié mère Teresa en 2003, l'Eglise a reconnu en décembre le caractère miraculeux, attribué à l'intercession de la religieuse, de la guérison en 2008 d'un ingénieur brésilien alors âgé de 35 ans et souffrant de multiples tumeurs au cerveau. Née en 1910 dans une famille albanaise en Macédoine, Gonxhe Agnes Bojaxhiu est entrée dans les ordres à 18 ans et a été envoyée enseigner en Inde. Elle a ensuite quitté sa communauté pour fonder en 1950 les Missionnaires de la charité. Elle a consacré sa vie "aux plus pauvres d'entre les pauvres", aux malades et aux mourants, d'abord à Calcutta puis dans le monde entier. Son engagement lui a valu le prix Nobel de la paix en 1979. Elle est morte à Calcutta en 1997. (Belga)

Nos partenaires