Dernière conversation avec un djihadiste avant qu'il ne se fasse exploser

25/11/15 à 15:36 - Mise à jour à 15:38

Source: Knack

Le 10 novembre, l'EI a fait savoir qu'un jeune djihadiste de Courtrai, Abdelmalek Boutalliss, s'était fait exploser en Irak dans une voiture piégée. Montasser AlDe'emeh, spécialiste du djihadisme, était rentré en contact avec lui quelque jours auparavant afin de tenter de le faire changer d'avis. Récit d'un dialogue de sourds.

En juin 2014, Abdelmalek Boutalliss (19 ans) s'est envolé vers la Syrie avec ses amis Olivier Calebout et Lucas Van Hessche. Il était parti pour "aider des gens", disait-il à sa mère avec qui il avait des contacts réguliers. Début octobre apparaît sur les réseaux sociaux la nouvelle qu'il allait commettre un attentat suicide. Ses parents demandent alors à Montasser AlDe'emeh de le contacter pour le faire changer d'avis. Il l'aura deux fois au bout du fil. En vain. Voici de larges extraits du déroulé de cette conversation sans espoir.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires