Demotte trouve les propositions du CD&V en soins de santé déraisonnables

26/01/11 à 10:02 - Mise à jour à 10:02

Source: Le Vif

Le ministre-président de la Région wallonne et de la Communauté française Rudy Demotte a qualifié mercredi, sur Radio 1, de déraisonnable l'idée d'obliger les Bruxellois à choisir entre une mutuelle francophone ou flamande. Il réagissait ainsi à la note du CD&V sur les soins de santé qui aurait refait surface dans les tentatives de négociations communautaires actuelles.

Demotte trouve les propositions du CD&V en soins de santé déraisonnables

© Belga

Dans cette note, le CD&V propose de responsabiliser le Communautés dans l'utilisation du budget réservé à cette branche de la sécurité sociale par le biais d'un bonus-malus. Les mutuelles devraient travailler sur la base de l'appartenance linguistique. A Bruxelles, les habitants seraient contraints de choisir entre une mutuelle francophone ou néerlandophone.

Pour Rudy Demotte cette proposition est déraisonnable. "Les Bruxellois devraient se déclarer francophones ou flamands en fonction de la mutuelle à laquelle ils sont affiliés. Cela n'a pas de sens", a-t-il dit à l'émission du matin de la VRT radio. Et d'ajouter: "mais ce n'est pas un non, c'est dire que c'est déraisonnable".

Levif.be avec Belga

Nos partenaires