Demotte sur le CETA: "Nous mettre un couteau sous la gorge n'a certainement pas facilité un accord"

24/10/16 à 18:06 - Mise à jour à 18:10

Source: Belga

(Belga) Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte a déploré lundi l'attitude du président du Conseil européen dans les négociations sur le CETA ces derniers jours.

M. Demotte a ainsi qualifié de "regrettable" l'ultimatum lancé ce week-end par Donald Tusk enjoignant la Belgique, et à travers elle la Wallonie, de se prononcer pour ce lundi au plus tard sur le projet de traité commercial entre l'Union européenne et le Canada. "En nous mettant le couteau sous la gorge, on n'a certainement pas facilité un accord...", a-t-il confié lundi après-midi en commission du Parlement de la Fédération. A ses yeux, demander à la Wallonie de se prononcer aussi vite sur des modifications de textes aussi complexes était "incompatible avec notre processus démocratique". "Les parlements wallons et de la Communauté française ont travaillé sérieusement et dans le détail sur ce projet d'accord. Il est indispensable de poursuivre ce travail de cette manière", a-t-il ajouté en réponse à des questions des députés Hélène Ryckmans (Ecolo) et Virginie Defrang-Firket (MR). Tout en accablant Donald Tusk, M. Demotte a salué lundi le "rôle constructif des Canadiens" ces derniers jours. Il s'est ainsi félicité d'une série "d'avancées et d'éléments positifs", notamment en matière de protection des services publics et des marchés publics. Il a en revanche déploré les difficultés persistantes autour de l'ICS, ce mécanisme d'arbitrage des conflits potentiels entre Etats et entreprises. (Belga)

Nos partenaires