Demotte sur Bourgeois: "Des propos inquiétants qui marquent un tournant"

11/07/16 à 17:58 - Mise à jour à 17:58

Source: Belga

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, a affiché son inquiétude lundi après les propos polémiques sur les francophones tenus dimanche soir par ministre-président flamand, Geert Bourgeois.

Demotte sur Bourgeois: "Des propos inquiétants qui marquent un tournant"

Rudy Demotte © BELGA

"Ces propos trahissent une pensée profonde inquiétante", a commenté lundi après-midi le ministre-président francophone interrogé par Belga dans les couloirs du Parlement de la Fédération. "Geert Bourgeois est un homme pétri par le nationalisme flamand, mais en le côtoyant, j'ai toujours découvert quelqu'un de courtois. Se départir de cette manière (de cette courtoisie) montre un tournant", selon lui.

Et M. Demotte de s'interroger sur les motifs de cette attaque. Selon lui, elle peut s'expliquer soit par la "frustration" que M. Bourgeois nourrit vu "son absence de visibilité" médiatique au profit du ministre fédéral CD&V Kris Peeters. Ou alors la volonté de trouver un "ennemi extérieur" pour resouder la majorité flamande, en proie à de vives tensions internes ces derniers mois.

"J'espère que ses mots ont dépassé sa pensée car, si ce n'est pas le cas, c'est très préoccupant pour la démocratie". Selon M. Demotte, les francophones n'ont "pas du tout le même regard" sur les Flamands.

Les francophones développent une vision "respectueuse" de leurs homologues du nord, avec la "volonté d'entreprendre ensemble", a-t-il encore assuré. Geert Bourgeois a suscité la polémique dimanche en affirmant sur VTM, à l'occasion de la Fête de la Communauté flamande que "la frontière linguistique (était) devenue une frontière de la grève, et les Flamands crachent sur cela".

Nos partenaires