Demotte préfère parler d'Horizon 2022 que du plan B

11/09/12 à 08:01 - Mise à jour à 08:01

Source: Le Vif

Le ministre-président Rudy Demotte et le Premier ministre Elio Di Rupo se sont entretenus lundi de la dynamique Horizon 2022 censée accélérer le redressement économique wallon.Cette rencontre à l'Elysette à Jambes a eu lieu sur fond de déclarations relançant ces dernières heures l'hypothèse d'un "plan B" annonçant la fin de la Belgique fédérale.

Demotte préfère parler d'Horizon 2022 que du plan B

© Belga

Loin de ces déclarations, les deux socialistes hennuyers ont préféré évoquer le concret, celui notamment du redémarrage wallon. Cette invitation m'a permis de prendre connaissance dans le détail de "la volonté" d'améliorer la situation en matière d'emploi et de lancement d'activités, a indiqué M. Di Rupo à l'issue d'un échange d'une heure et demi avec M. Demotte.

Samedi et dimanche sur la RTBF, le ministre-président bruxellois Charles Picqué et le président de la N-VA Bart De Wever avaient une nouvelle fois évoqué, le premier, le plan B, et le second, le confédéralisme. Invité à réagir à M. De Wever, le Premier ministre est resté discret. "Une déclaration ne fait pas la politique. Nous travaillons d'arrache-pied, de manière considérable aux réformes économiques, institutionnelles et structurelles", a-t-il dit, rappelant par ailleurs, à la veille du scrutin communal, que les élections législatives ne se dérouleraient pas avant 2014. "D'ici-là, il y aura encore beaucoup de déclarations", a ajouté le chef du gouvernement fédéral.

"Il y a des gens qui parlent et il y a des gens qui agissent"

"Il y a des gens qui parlent et il y a des gens qui agissent", a pour sa part indiqué Rudy Demotte. "On veut travailler pour préparer toutes les éventualités, donner un coup de rein économique". Alors, "qu'on appelle cela plan A, B, C, D ou Z, c'est de toute façon le même contenu pour couper l'herbe sous le pied" à nos détracteurs, améliorer encore les performances wallonnes, sachant qu'elle gagne déjà des points de croissance, notamment sur la Flandre, a précisé le Premier wallon. Au-delà, "personne n'a jamais défini ce qu'était le plan B, la dynamique Horizon 2022 pour sa part fixe un objectif, des moyens, un monitoring", a tranché M. Demotte.

Cette dynamique à moyen terme a également pour objectif d'intégrer les nouvelles compétences qu'apportera la réforme de l'Etat. Cet élément n'a pas été abordé lundi mais à l'échelon wallon un groupe technique se réunira mercredi pour préparer la situation.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires