Demotte : des compétences pour les Régions et une reconnaissance de Bruxelles

24/08/10 à 17:32 - Mise à jour à 17:32

Source: Le Vif

Si des compétences nouvelles sont attribuées aux Régions, il faudra que Bruxelles jouisse d'une pleine reconnaissance en tant que Région, a averti mardi le ministre-président wallon et de la Communauté française Rudy Demotte à Namur à l'occasion de la présentation des Fêtes de Wallonie.

Demotte : des compétences pour les Régions et une reconnaissance de Bruxelles

© Belga

Rudy Demotte a saisi l'occasion de la présentation des Fêtes de Wallonie pour évoquer brièvement les négociations institutionnelles en cours. Pour lui, les Régions constituent le réceptacle tout désigné pour recevoir les nouvelles compétences qui seront inévitablement transférées aux entités et qui contribueront à donner une deuxième chance au pays.

C'est dans ce cadre que Bruxelles doit être reconnue comme Région à part entière: il n'est pas question que les Bruxellois soient dotés d'une sous-nationalité, a dit le ministre-président.

Interrogé en marge de la présentation des fêtes, il ne s'est pas dit favorable à une régionalisation pure et simple de l'impôt sur les personnes physiques, soulignant que dans tous les états fédéraux existent des mécanismes de redistribution venant du fédéral. Une telle régionalisation reviendrait aussi à nier le fait qu'au cours des décennies précédentes, il y a eu inversion de richesses entre les Régions, a encore dit Rudy Demotte.

Selon lui, les négociateurs francophones sont d'accord pour dire que les choses peuvent aller mieux avec des entités disposant de compétences supplémentaires et n'entretiennent aucune crainte à ce sujet. A titre d'exemple, il cite les résultats positifs de la régionalisation du Commerce extérieur.

Les Francophones étudient actuellement les divers scénarios pouvant mener à une situation où tout le monde peut gagner, afin que Bruxellois, Wallons et Flamands disposent de davantage de valeur ajoutée, a encore expliqué Rudy Demotte, qui rejette par ailleurs l'image donnée par certains de négociateurs francophones "passifs". De même, affirmer que les négociations ne débouchent que sur des concessions francophones ne correspond à rien: elles devront venir des deux Communautés et aucun accord global ne sera valable tant que cet équilibre ne sera pas obtenu.

M. Demotte a encore dit sa foi dans les négociations entre Wallons, Bruxellois et Flamands décomplexés. Il n'a jamais senti l'équipe aussi forte du côté wallon.

Les fêtes de Wallonie célébreront du 11 au 20 septembre à Namur le 30e anniversaire des institutions wallonnes sous le thème "Les Wallonie". C'est une sorte de message subliminal pour dire aux Wallons "prenez vous-mêmes votre sort en mains", a commenté le ministre-président.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires