Démission collective pour le collège communal de Charleroi?

03/02/12 à 20:42 - Mise à jour à 20:42

Source: Le Vif

Le collège communal carolo s'oriente vers une démission collective, a affirmé Olivier Chastel, chef de file MR de la tripartite carolo vendredi après-midi au terme d'une réunion avec Paul Magnette (PS) et Véronique Salvi (CDH), les deux autres leaders de la majorité.

Démission collective pour le collège communal de Charleroi?

© Belga

Le CDH a confirmé vendredi à ses deux partenaires la nouvelle de la démission de Jean-Jacques Viseur, bourgmestre carolo (CDH)depuis 2007. Malade depuis l'automne dernier, il a préféré démissionner que de prolonger à la tête de la Ville jusqu'au terme de son mandat, fin 2012.

Les trois partenaires avaient alors à choisir entre deux options: une démission individuelle du bourgmestre ou une démission collective du collège comme le prévoit une exception ajoutée au Code de la démocratie locale. Le collège s'orienterait vers une démission collective.

Cette option évite au parti socialiste d'avoir à désigner un nouveau bourgmestre dans ses rangs sur base des résultats électoraux de 2006 en tête desquels figurent certains anciens responsables inculpés.

Elle ouvre le choix à l'ensemble des conseillers communaux. En 2007, Jean-Jacques Viseur était ainsi devenu bourgmestre de Charleroi, au terme d'une grande période d'incertitude due aux affaires politico-judiciaires, en ne récoltant que quelque 700 voix aux élections communales d'octobre 2006.

Paul Magnette, le chef de file socialiste a demandé jusqu'à lundi pour consulter les instances locales de son parti. Le PS doit prendre ses responsabilités, il est le parti le plus important sur Charleroi, a-t-il affirmé. Véronique Salvi et Olivier Chastel ne se sont pas dits opposés à une accession au mayorat d'un élu socialiste.

LeVif.be, avec Belga.

Nos partenaires