Demandeurs d'asile: deux fois plus de places d'accueil, et une côte belge toujours plus attirante

15/02/16 à 18:59 - Mise à jour à 18:59

Source: Belga

Le nombre de places d'accueil pour les demandeurs d'asile a plus que doublé en quelques mois en Belgique, passant de 16.135 à la mi-2015 à 35.099 actuellement, indiquent des chiffres publiés lundi par l'agence fédérale Fedasil et l'agence flamande pour l'intégration. D'autre part, depuis le début du mois, 318 réfugiés ont été interpellés en Flandre occidentale, dont 60 % dans les environs de Zeebrugge.

Demandeurs d'asile: deux fois plus de places d'accueil, et une côte belge toujours plus attirante

Zeebruges: des officiers de police en action le long de la cote belge, janvier 2016 © Belga Image

Ce qui représente une augmentation de 117% en une bonne demi-douzaine de mois.

Le site internet de Fedasil mentionne l'existence de plus de 35.000 places. Une note de l'agence flamande pour l'intégration évoque une augmentation du nombre de places de 16.135 en juillet 2015 à 34.398 à la fin du mois de janvier 2016.

A Bruxelles, le nombre de places est ainsi passé de 1.627 à 2.799 (+72%) au cours de la même période.

Pour la Flandre, il s'agit d'une augmentation de 119% (de 7.140 à 15.662) et pour la Wallonie de 116% (de 7.368 à 15.937).

En pourcentage, la Région bruxelloise offre 8,2% des places d'accueil, la Wallonie 46,3 et la Flandre 45,5%.

En Flandre, les centres d'accueil sont principalement gérés par la Croix-Rouge (33,3%), les autorités locales (32,7%) et par Fedasil (25,8%). Des ONG et des organisations privées assurent la gestion du solde.

Toujours plus de demandeurs d'asile à la côte

Le gouverneur de la province, Carl Decaluwé a annoncé l'interpelation de 318 réfugiés depuis le début du mois en Flandre occidentale, dont 60 % aux environs de Zeebrugge.

En effet, le littoral belge continue d'attirer les demandeurs d'asile tentant de rejoindre la Grande-Bretagne. En janvier, 947 d'entre eux ont été interpellés par la police. À la même période l'an dernier, ils n'étaient que 133. La tendance reste la même en février. En deux semaines, ce sont 318 réfugiés qui ont été interceptés, pour 115 sur tout le mois de février 2015.

Au cours de la dernière quinzaine, la grande majorité de ces personnes ont été appréhendées à Zeebrugge, les environs de La Panne, Furnes et Middelkerke concentrant la plupart des autres. Plus de la moitié d'entre elles (56%) étaient des ressortissants irakiens.

Le gouverneur a également indiqué regretter la polémique des dernières semaines et précisé qu'un point d'information pour les demandeurs d'asile existait déjà. "Tout le monde peut contacter la police maritime pour obtenir des informations sur ses droits, ses devoirs et la procédure de demande d'asile." Il a aussi tenu à préciser que les réfugiés interpellés recevaient à manger, à boire et avaient accès à un endroit pour se reposer, ainsi qu'à des soins si nécessaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires