Demandeurs d'asile : Charles Michel veut une répartition équilibrée entre les communes

16/09/15 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Source: Belga

Le Premier ministre, Charles Michel, souhaite une répartition équilibrée des demandeurs d'asile entre les communes, a-t-il indiqué mercredi à l'issue du comité de concertation. Cette répartition est conçue de manière volontaire mais le passage à un mode plus contraignant n'est pas exclu

Demandeurs d'asile : Charles Michel veut une répartition équilibrée entre les communes

© Reuters

"Il y a une volonté des entités fédérées d'assumer leurs responsabilités", a constaté le chef du gouvernement fédéral. "Notre objectif reste un libre choix des communes mais si des communes sont réticentes, on pourrait envisager de passer à un plan obligatoire", a-t-il ajouté en faisant référence au débat européen sur les quotas de migrants. La Belgique plaide pour des sanctions aux États membres qui ne voudraient pas assumer leur part dans l'accueil des réfugiés de guerre. Le Premier ministre a néanmoins reconnu les grandes disparités logistiques entre les communes: toutes ne disposent pas de bâtiments équipés comme il se doit. Interrogé sur ce point la semaine passée en commission de la Chambre, le secrétaire d'Etat à l'Asile, Theo Francken, avait annoncé que 111 communes avaient déjà répondu positivement à l'appel fédéral. Ces derniers jours, le gouvernement fédéral, la Ville de Bruxelles et divers opérateurs, dont la Croix Rouge, s'affairent à accroître la capacité de pré-accueil des demandeurs, soit l'accueil des demandeurs d'asile en attente d'une convocation à l'Office des étrangers. Le bâtiment WTC III sera désormais ouvert 24h/24 et son réaménagement permettra d'accueillir 300 personnes. Des places dans d'autres endroits devraient être ouvertes prochainement en vue d'évacuer progressivement le parc Maximilien, en face de l'Office. "Notre but n'est pas une évacuation par la force ou par la contrainte mais organisée avec les personnes dans le parc et les ONG", a dit M. Michel.

En savoir plus sur:

Nos partenaires