Demandes d'asile - Des expulsions vers le Soudan ce samedi

07/10/17 à 20:42 - Mise à jour à 20:43

Source: Belga

(Belga) Des expulsions vers le Soudan sont planifiées sur des vols commerciaux depuis ce samedi jusqu'à la fin de la semaine prochaine, à hauteur en moyenne de deux personnes par jour, selon une information de l'avocate de Progress Lawyers Network, Selma Benkhelifa, confirmée samedi par une porte-parole de l'Office des Étrangers. Au total, la délégation soudanaise reçue en septembre a délivré 43 laissez-passer vers Khartoum pour des Soudanais identifiés.

L'Office des Étrangers a annulé deux expulsions vendredi à la suite de l'introduction d'un recours devant le Conseil du Contentieux des Étrangers. L'audience a eu lieu en matinée. La décision sur la suspension est attendue. A l'audience, "l'avocat de l'Office des Étrangers a uniquement plaidé sur des détails techniques: sur les délais d'introduction des recours, l'irrecevabilité en rapport...", rapporte Selma Benkhelifa. "Sur la question du Soudan, il est resté muet." Deux expulsions volontaires ont été organisées entre fin septembre et début octobre, note la porte-parole de l'Office. Deux nouvelles expulsions étaient prévues ce samedi. "Ils partent sans escorte, donc il n'y a pas de contrainte, ni de force employée s'ils refusent", assure-t-elle. "S'ils demandent l'asile ou s'ils introduisent un recours, c'est leur choix, leur liberté. S'ils ont la moindre crainte pour leur sécurité, ils peuvent demander l'asile en Belgique et leurs demandes seront traitées. S'ils ne le font pas, on part du principe qu'ils n'ont pas peur pour leurs vies. Mais il est vrai qu'étant donné qu'ils sont en centres fermés, qu'ils ont été identifiés et qu'on a obtenu des laissez-passer, notre objectif est de les rapatrier, non de les maintenir éternellement dans des centres fermés." Selma Benkhelifa pointe la responsabilité de l'Office des Étrangers devant le génocide en cours au Soudan. "En fait, on est dans une situation où: vous avez un avocat, c'est tant mieux et si vous n'en avez pas, c'est tant pis. Ce n'est pas correct. Tous ceux qui n'ont pas d'avocat vont être expulsés durant la semaine qui vient." (Belga)

Nos partenaires