Delbaere (Voka) : "le gouvernement fédéral (socialiste) freine la prospérité du pays"

27/10/12 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Source: Le Vif

En évoquant la fermeture de Ford Genk, Michel Delbaere, le président des patrons flamands, le Voka, a indiqué ce samedi que, selon lui, "le gouvernement freine la prospérité du pays", estimant notamment que "la gauche est inefficace".

Delbaere (Voka) : "le gouvernement fédéral (socialiste) freine la prospérité du pays"

© belga

"Le problème de Ford Genk est en premier lieu un problème fédéral, parce que le droit du travail, la sécurité sociale sont toujours du domaine fédéral", a affirmé M.Delbaere, invité ce samedi sur la RTBF dans l'émission Grand Oral La Première-Le Soir. Et le patron des patrons flamands d'appeler Elio Di Rupo à "profiter de la prise de conscience autour de Ford Genk pour créer le cadre qui permette aux entreprises en croissance de devenir les multinationales de demain".

"Aujourd'hui quand il y a des demandes de réformes, il y a une réaction assez conservatrice de la part du PS", assure encore le patron du Voka.

Michel Delbaere a aussi expliqué sa vision -confédéraliste- de l'Etat. Flandre et Wallonie devraient, selon lui, décider de ce qu'elles veulent encore gérer ensemble : "la politique étrangère, l'armée, une partie de la justice". Il n'évoque pas Bruxelles dont il dit "ne pas comprendre toutes les nuances du statut institutionnel".

Quant à la sécurité sociale, selon M.Delbaere, "le souci doit être l'efficacité !".

Par contre, il ne voit pas la Flandre vivre seule. "Ce n'est pas à l'ordre du jour, nous n'avons pas de plan B. C'est une invention de la Wallonie, le plan B", prétend-il.

Enfin, Michel Delbaere plaide pour une grande réforme de la fiscalité. "J'aimerais que la transformation de l'impôt en prospérité soit plus élevée".

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires