Dehaene: la N-VA et Vlaams Belang sont tout aussi populistes

22/11/13 à 21:16 - Mise à jour à 21:16

Source: Le Vif

L'ancien Premier ministre et actuel député européen Jean-Luc Dehaene s'en est pris vendredi au parti nationaliste flamand N-VA, l'accusant, dans une interview publiée par le journal néerlandais 'NRC Handelsblad' d'être aussi populiste que le Vlaams Belang d'extrême droite.

Dehaene: la N-VA et Vlaams Belang sont tout aussi populistes

© Belga

"Pour la N-VA, c'est le Wallon qui est le problème, tout comme le Vlaams Belang prend l'étranger comme bouc émissaire", a-t-il dit, en notant que les deux partis ont "en ce qui concerne le message populiste beaucoup en commun". Le quotidien constate que la N-VA est née et a progressé en se fondant sur la promesse de scinder la Belgique.

"Ce parti, tout comme les anti-Europens, vend une illusion: 'toute la misère qui touche le flamand est la faute du Wallon'. Pour la N-VA, c'est le Wallon qui est le problème, tout comme le Vlaams Belang prend l'étranger comme bouc émissaire", a affirmé M. Dehaene. Il s'en prend aussi aux anti-Européens que sont, selon lui, la présidente du Front national (FN) français, Marine Le Pen, et le chef de file de l'extrême droite néerlandaise, Geert Wilders. Ils font preuve de "vue à court terme" en plaidant pour une sortie de l'Union européenne. "Les énormes défis de la mondialisation exigent des solutions européennes communes", souligne l'ancien Premier ministre.

Il souligne toutefois qu'il est devenu plus difficile de gouverner pour l'actuelle génération de responsables politiques, sous la pression "permanente" des tweets et des médias qui résument tout à des slogans. M. Dehaene déplore que les hommes politiques n'aient plus le temps d'expliquer des dossiers complexes, laissant le champ libre aux populistes.

Nos partenaires