Dehaene: "Après les élections, il y a une chance unique d'attaquer les problèmes"

19/04/14 à 13:31 - Mise à jour à 13:31

Source: Le Vif

Jean-Luc Dehaene a fait part de ses craintes et de ses souhaits pour les élections du 25 mai dans la presse, ce samedi. L'ex-Premier ministre en a profité pour comparer la stratégie de la N-VA de De Wever à celle du Vlaams Belang de Dewinter.

Dehaene: "Après les élections, il y a une chance unique d'attaquer les problèmes"

© Image Globe

Opéré d'un cancer du pancréas il y a peu, Jean-Luc Dehaene se remet petit à petit. Encore éprouvé par cette épreuve, il n'a pourtant rien perdu de ses qualités d'observateur averti de la politique belge. Dans les colonnes du Soir, l'ex-Premier explique en quoi les prochaines élections du 25 mai seront capitales et quels seront les défis des futurs élus. "La seule chose que j'espère est qu'après le 25 mai, ils ne gâcheront pas la chance des 5 ans qu'ils ont devant eux", explique-t-il. "Après les élections, il y a une chance et une période unique au niveau européen comme au niveau belge, pour attaquer les problèmes."

Long terme, court terme

"Tout le monde sait qu'on est confronté avec des défis à long terme, or le monde politique actuel - c'est une des différences avec la période où j'ai travaillé - est sous une énorme pression du court terme et de l'opinion publique en direct, via des médias sociaux", poursuit Jean-Luc Dehaene. "Tout cela fait qu'on a tendance à faire le nécessaire, mais avec des mesures qui ont des résultats à court terme."

Défis

Jean-Luc Dehaene pointe également les défis que devra, selon lui, affronter la prochaine majorité. "Ce dont nous avons vraiment besoin , et cela vaut autant pour l'Europe que pour la Belgique, c'est de mettre d'abord en ordre notre budget dans la voie que nous impose l'Europe [...], rétablir la compétitivité en réduisant les coûts du travail [...], continuer la réforme des pensions, mais surtout de l'assurance maladie."

"Le discours de De Wever est le même que celui de Filip Dewinter"

Enfin, l'ancien Premier ministre CD&V s'en est une nouvelle fois pris à la N-VA et à son président, Bart De Wever, dans une interview accordée au Tijd. "Le discours de De Wever est le même que celui de Filip Dewinter", affirme le député européen sortant, reprenant des termes déjà utilisés en novembre dernier à la télévision néerlandaise ainsi qu'au journal 'NRC Handelsblad'.

"Il (le président des nationalistes flamands) a seulement remplacé les étrangers par le PS. Pour la N-VA, c'est le Wallon qui est le problème, tout comme le Vlaams Belang désigne l'étranger comme bouc émissaire", avait expliqué dès novembre dernier l'ex-Premier ministre, parlant de "message populiste commun" aux deux partis.

Dans l'édition du week-end du Tijd, M. Dehaene va plus loin encore. "Il est si facile de dire en une ligne que la faute incombe à quelqu'un d'autre", dit-il pour comparer M. De Wever avec M. Dewinter.

Nos partenaires