Déduction fiscale des prêts habitation : les politiques rassurent

19/01/12 à 13:26 - Mise à jour à 13:26

Source: Le Vif

Le ministre-président de la Région wallonne, Rudu Demotte et le ministre-président de la Région bruxelloise, Charles Picqué ont tenu à rassurer les Bruxellois et les Wallons ayant contracté un emprunt hypothécaire.

Déduction fiscale des prêts habitation : les politiques rassurent

© Image Globe

"Tous ceux qui ont bénéficié d'une déduction fiscale pour leur emprunt hypothécaire la conserveront lorsque la compétence sera transférée aux Régions", affirment les deux ministres dans un communiqué de presse.

Ils rappellent que "l'accès à la propriété est une priorité pour les Gouvernements régionaux". Ils entendent maintenir "un système d'incitant fort" pour encourager l'achat de son habitation et tiennent à rassurer les personnes qui ont l'intention de contracter un emprunt hypothécaire dans le futur.

Le gouvernement flamand rassure également

Le gouvernement flamand a également confirmé le maintien de l'avantage fiscal pour les emprunts hypothécaires en cours, même après la régionalisation de cette compétence. "Il n'y a donc aucune raison de s'inquiéter", affirment le ministre-président Kris Peeters (CD&V), la ministre du Logement Freya Van den Bossche (sp.a) et le ministre du Budget Philippe Muyters (N-VA) dans un communiqué commun.

L'exécutif flamand "déplore l'inquiétude" suscitée et assure qu'il "recevra les moyens adéquats" du fédéral. Le soutien régional à l'achat, la construction ou la rénovation de bâtiments se poursuivra aussi après 2014, selon le communiqué.

Servais Verherstraeten jette le trouble

Mercredi soir, le secrétaire d'État aux Réformes institutionnelles Servais Verherstraeten (CD&V) a jeté le trouble en affirmant que la déductibilité fiscale des crédits contractés pour l'achat d'une habitation serait supprimée au niveau fédéral à partir de 2014, tant pour les contrats en cours que pour les nouveaux contrats.

Par sa communication défaillante, "le fédéral crée à nouveau une panique inutile", a déploré le ministre wallon du Logement Jean-Marc Nollet (Ecolo), se demandant si l'on tient compte des erreurs du passé.

Il répète la volonté du gouvernement wallon de "poursuivre une politique active de soutien" aux investissements dans le logement, que ce soit l'achat, la rénovation, etc. "On peut imaginer un croisement entre des mesures de déduction fiscale et un soutien renforcé aux performances énergétiques des bâtiments (isolation)", a-t-il souligné.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires