Décumul: le PS parle d'équité, le cdH se réjouit pour les municipalistes, Ecolo enrage

23/11/16 à 11:24 - Mise à jour à 11:26

Source: Belga

(Belga) L'annonce mercredi dans Le Soir de la proximité d'un accord PS-MR-cdH restreignant fortement la portée du décret décumul est vue comme un pas vers plus d'équité par le chef de groupe PS au parlement wallon Christophe Collignon. Son homologue du cdH Dimitri Fourny montrait quant à lui sa satisfaction pour les municipalistes, tandis qu'Ecolo ne cachait pas sa colère.

Décumul: le PS parle d'équité, le cdH se réjouit pour les municipalistes, Ecolo enrage

Décumul: le PS parle d'équité, le cdH se réjouit pour les municipalistes, Ecolo enrage © BELGA

Le critère du nombre d'habitants - interdiction de cumul député-membre du collège communal dans les entités de plus de 50.000 habitants - serait plus équitable que le critère actuel, qui n'autorise le cumul que pour 25% des députés d'un groupe politique, à savoir ceux qui ont obtenu le meilleur taux de pénétration aux élections communales, estime M. Collignon. "Il y a à boire et à manger dans ce décret. Il a apporté plus de vitalité au parlement, mais il favorise en revanche fortement les bourgmestres des grandes villes par rapport aux plus petites. Le décret était dans une phase test (il devait prendre sa pleine mesure après 2018, ndlr), et je rappelle que le parlement wallon reste en avance sur les autres parlements du pays en matière de gouvernance publique", selon le chef de file socialiste. Il souligne qu'aucun texte n'est encore arrivé au parlement. Pour Dimitri Fourny, c'est une avancée pour les municipalistes, "qui font vivre le parlement wallon grâce à leur expérience de terrain, ils sont le relais du terreau local". Il se réjouit de voir la levée d'une "discrimination" entre élus, à travers une norme harmonisée (avec le niveau européen). A ses yeux, le fait que la Wallonie ait beaucoup avancé sous la précédente législature sans que Bruxelles, la Flandre ni le Fédéral n'aient eux "avancé d'un iota" justifie aussi ce mouvement. En outre, "il est sain que les règles soient connues au plus tôt, dans la perspective de la formation des listes communales" pour 2018. Chez Ecolo, qui a porté le décret décumul, la déception se mêlait à la colère. "Irresponsable, désastreux dans le contexte d'une montée des extrêmes, de la défiance envers le politique, et du populisme, comme on l'a encore vu aux Etats-Unis ou en France", a réagi Stéphane Hazée. Il fait observer que le décret n'a même pas encore pris sa pleine mesure, qu'il est déjà détruit. Le décret avait pourtant permis un rajeunissement du parlement, avant "le retour des vieux arrangements entre amis". Ne conserver que neuf communes (celles de plus de 50.000 habitants) où le cumul serait interdit n'est qu'"un leurre" à ses yeux. (Belga)

Nos partenaires