Décumul des mandats : "Vous allez créer une assemblée de suppléants"

08/12/10 à 12:52 - Mise à jour à 12:52

Source: Le Vif

Le parlement wallon approuvera mercredi le décret spécial qui limite le cumul d'un mandat parlementaire régional avec une fonction de bourgmestre, échevin ou président de CPAS. Au cours du débat, le MR a répété tout le mal qu'il pensait du texte, en dénonçant ses conséquences sur la lisibilité des élections. "Vous allez créer une assemblée de suppléants! ", a lancé le député Jean-Paul Wahl.

Décumul des mandats : "Vous allez créer une assemblée de suppléants"

© Belga

Le projet, une des pierres angulaires de la Déclaration de Politique Régionale (DPR), prévoit qu'à partir de 2014, seul un quart des députés pourra cumuler son mandat avec une fonction exécutive locale. Ce quart sera déterminé en fonction du taux de pénétration des candidats aux élections régionales. Entre 2014 et 2018, les députés en situation de cumul seront toutefois autorisés à se déclarer empêchés de leur fonction locale, à l'instar des ministres.

L'application du texte entraînera la multiplication des suppléants et des mandataires empêchés dans les communes, a fait remarquer le MR. Et les Réformateurs de s'inquiéter d'une starisation accrue de la vie politique mais aussi de la diversité des assemblées. Les députés autorisés à cumuler seraient d'abord des ministres ou présidents de parti: Elio Di Rupo arriverait en tête, suivi de Benoît Lutgen, Rudy Demotte et Michel Daerden. Une seule femme serait retenue, en l'occurrence Dominique Tilmans.

Le MR a rappelé toutes les "monstruosités juridiques" qu'il avait décelées dans le texte. "C'est un hochet que la majorité a donné à Ecolo mais ce hochet est franchement fragile et franchement pas très beau", a souligné M. Wahl.

Devant tous les défauts d'un texte qu'il juge hypocrite, populiste, démagogique, etc. mais aussi les réticences entendues en public ou dans les couloirs au PS, au cdH voire chez Ecolo, le MR a appelé les députés de la majorité à ne pas voter le projet, malgré les consignes des états-majors. "A un moment donné, la dignité doit l'emporter sur les instructions", a dit M. Wahl.

La chef de groupe PS, Isabelle Simonis, a répondu aux objections soulevées par le MR. "Le combat des femmes n'est pas celui de cumuler pour pouvoir se retrouver dans les 25pc", a-t-elle notamment expliqué. Elle s'est aussi interrogée sur la volonté réelle des Réformateurs à l'égard du décumul, en indiquant qu'en juin 2009, ils étaient prêts à souscrire à cette condition sine qua non mise par Ecolo pour entrer dans une future majorité.

Le PS respectera l'accord de majorité, a réaffirmé Mme Simonis. "Nous le ferons, quand bien même, il est difficile pour la majorité d'entre nous de traiter d'un texte qui va s'appliquer à nous mêmes.

Certains estimeront que ce n'est peut-être pas un grand jour pour la démocratie wallonne. Ce n'est sans doute pas la priorité du moment", a-t-elle ajouté en évoquant les enjeux socio-économiques actuels.

Le débat a été suspendu à 12h30. Il reprendra dans l'après-midi avec les interventions d'Ecolo et du cdH.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires