Décumul des mandats : et si on cooptait des municipalistes ?

28/06/17 à 10:34 - Mise à jour à 10:33

Source: Le Vif

Les affaires ont propulsé le décumul des mandats en nouveau mot d'ordre politique dans plusieurs partis. Mais l'électeur aime bien quand son bourgmestre a un rayonnement dépassant sa commune.

L'argument principal, notamment au MR, de ceux qui y sont opposés - sauf position d'intérêt - est de préserver l'expertise et la sensibilité municipaliste au sein des assemblées. C'est un argument pertinent. Et l'électeur aime bien quand son bourgmestre a un rayonnement dépassant sa commune. Tout cela a justifié le système-compromis actuel de simple limitation du nombre de cumulards autorisés et celui des "bourgmestres empêchés" devenant ministres.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires