Décret inscriptions, taxation au km: le cdH wallon freine Bruxelles, dit Vervoort

02/09/16 à 09:58 - Mise à jour à 09:57

Source: Belga

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) s'en prend, vendredi dans une interview à La Libre, au cdH wallon qu'il accuse de freiner une évaluation du décret inscriptions à Bruxelles et l'instauration d'une taxation au kilomètre sur les voitures, dans et autour de la capitale.

Décret inscriptions, taxation au km: le cdH wallon freine Bruxelles, dit Vervoort

© Canal Z

"Pourquoi, à votre avis, la Fédération Wallonie-Bruxelles n'évalue toujours pas le décret inscription ? Car le problème des enfants sans école est anecdotique en Wallonie", affirme M. Vervoort.

A ses yeux, "quand on parle de l'évaluation du décret, il faut prendre en compte l'offre d'enseignement. Nous devons territorialiser le problème. Or la Fédération n'en a pas les moyens. (...) Le décret n'a pas le succès escompté, qui peut le nier ? C'est pour cela que nous demandons son évaluation. Ce n'est pas monstrueux comme demande. C'est le partenaire cdH qu'il faut convaincre."

Le chef du gouvernement bruxellois pointe le cdH wallon dans un autre dossier, celui de la taxation au kilomètre, que le programme du gouvernement wallon rejette explicitement. "Côté wallon, on ne veut pas en discuter. Il faudra mettre cela sur la table au moment des élections. L'homme fort de Bastogne (Benoît Lutgen, président du cdH, NDLR) a dit qu'il n'en voulait pas... mais j'ai lu qu'il faisait 100.000 kilomètres par an."

Nos partenaires