Découverte d'explosifs à Villejuif: les suspects projetaient un attentat

10/09/17 à 18:59 - Mise à jour à 19:00

Source: Belga

(Belga) La découverte d'explosifs d'un atelier clandestin d'explosifs à Villejuif (Val-de-Marne), non loin de Paris, a permis de déjouer un attentat, les deux suspects mis en examen (inculpés) dimanche ayant "convenu de commettre un attentat sur le territoire" français, a assuré le procureur de la République, François Molins lors d'une conférence de presse, cité par plusieurs médias français.

Deux suspects, un homme radicalisé de 37 ans et le propriétaire de l'appartement dans lequel les explosifs ont été découverts, ont été mis en examen dimanche pour association de malfaiteurs terroriste, indique BFM TV. La perquisition du logement de 25 m2 a permis de découvrir une centaine de grammes de TATP prêt à l'emploi ainsi que des substances chimiques permettant la fabrication de "trois à quatre kilos" de cet explosif artisanal instable souvent utilisé par l'organisation djihadiste État islamique (EI). "Leur projet était la confection d'une bombe pour commettre un attentat", a affirmé François Molins après la confrontation des deux hommes, le propriétaire de l'appartement et l'une de ses connaissances, qui était fichée S. "Aucun projet n'était établi à ce stade même si l'un d'entre eux a admis qu'ils avaient pensé à s'attaquer à des militaires de l'opération Sentinelle", a poursuivi le magistrat. Une troisième personne, un homme de 47 ans, avait été placé en garde à vue en même temps que le propriétaire de l'appartement, mais a été relâchée dimanche matin. Mercredi, un laboratoire artisanal d'explosifs avait été découvert par hasard: une fuite d'eau dans un appartement de l'immeuble où il se trouvait a mené à l'intervention d'un plombier. A son arrivée, l'homme et un de ses collègues ont aperçu du matériel suspect sur une terrasse, ce qui les a décidé à alerter la police. (Belga)

Nos partenaires