Déclaration de politique générale - Plus-values, ISOC, dynamisation: réforme couplée (CD&V), un mix bon pour l'économie

17/10/16 à 17:19 - Mise à jour à 17:21

Source: Belga

(Belga) Les trois réformes renvoyées à un examen plus approfondi lors des négociations budgétaires, à savoir la taxe sur les plus-values chère au CD&V, la baisse de l'impôt des sociétés portée par la N-VA et la stimulation fiscale de l'économie voulue par les libéraux sont "politiquement couplées", a assuré lundi le chef de groupe CD&V à la Chambre Servais Verherstraeten. L'Open Vld est lui demandeur d'un "mix bon pour l'économie", a souligné Patrick Dewael. Servais Verherstraeten n'a pas été applaudi par les partenaires de la majorité.

Ces derniers jours, avant la conclusion de l'accord budgétaire, les libéraux n'avaient pas caché leurs profondes réticences à une taxe sur les plus-values exigée par le CD&V au nom de la justice fiscale et pour compenser une réforme de l'ISOC jugée impayable. L'opposition craint elle que le CD&V ait acheté un chat dans un sac, se demandant notamment ce qu'il adviendrait de la taxe sur les plus-values si la réforme de l'ISOC ne devait pas aboutir. Le Premier ministre Charles Michel a indiqué que lorsque le gouvernement aura progressé dans l'examen des trois dossiers, "il aura à apprécier à un moment donné s'ils sont mûrs au point de conduire à une décision". (Belga)

Nos partenaires