Décès du Pakistanais Edhi, grande figure de la lutte contre la pauvreté

08/07/16 à 23:12 - Mise à jour à 23:12

Source: Belga

(Belga) Abdul Sattar Edhi, figure de la lutte contre la pauvreté au Pakistan, est mort vendredi à l'âge de 92 ans, a annoncé son fils à l'AFP.

Décès du Pakistanais Edhi, grande figure de la lutte contre la pauvreté

Décès du Pakistanais Edhi, grande figure de la lutte contre la pauvreté © BELGA

"Abdul Sattar est mort", a déclaré à l'AFP son fils Faisal Edhi au téléphone. "Il avait 92 ans. Mon père souffrait de graves problèmes rénaux", a-t-il expliqué. Il était atteint d'insuffisance rénale aux deux reins et était sous dialyse depuis trois mois, a-t-il précisé. L'annonce de la disparition de cet homme révéré pour son dévouement et son humanité, a provoqué une grande émotion dans ce pays. Le Premier ministre Nawaz Sharif, saluant la mémoire du défunt, a annoncé un jour de deuil et des funérailles d'Etat. Elles devraient avoir lieu samedi à Karachi. Edhi était unanimement vénéré au Pakistan pour son dévouement au service des plus pauvres, qui l'avait amené à créer un vaste empire caritatif. Il avait ouvert dans tout le pays des maternités, morgues, orphelinats, asiles, maisons de retraite, et surtout une flotte de 1.500 ambulances réputée pour son efficacité sur les lieux d'attentats, et devenue le symbole de la Fondation Edhi. Cet ascète peu éduqué, dont la valeur principale était "l'humanitarisme", avait plusieurs fois été proposé pour le prix Nobel de la paix. "J'ai beaucoup travaillé. Je suis satisfait de ma vie", déclarait-il à l'AFP en avril dernier, apparaissant déjà très affaibli. Son fils Faisal Edhi avait été nommé administrateur de la Fondation début 2016 par son père, devenu incapable de la gérer. (Belga)

Nos partenaires